loader image
Académie du Climat, Accompagnement / activation, Cafés et restaurants, En cours, Paris

L’Académie du Climat Paris Publiée le 03.09.21

En quelques mots

En 2018, la Ville de Paris se déclare en état d’urgence cli­ma­tique et annonce la créa­tion d’un GIEC Paris regroupant des experts con­sultés sur les poli­tiques cli­ma­tiques, ain­si que d’une Académie du Cli­mat visant à sen­si­bilis­er les nou­velles généra­tions aux sujets envi­ron­nemen­taux. 

Le pro­jet se pré­cise, et l’Académie du Cli­mat est des­tinée à ouvrir ses portes en sep­tem­bre 2021 dans l’ancienne mairie du 4ème arrondisse­ment, avec une volon­té forte d’accessibilité, d’inclusivité et de mix­ité des publics. Des­tinée pri­or­i­taire­ment aux fran­ciliens et fran­cili­ennes de 9 à 25 ans, l’Académie du Cli­mat accueillera des publics sco­laires en journée, et tra­vaillera à pro­pos­er des con­tenus cul­turels mil­i­tants les soirs et les week-ends. L’objectif est de s’inscrire dans une démarche péd­a­gogique inno­vante visant à bous­culer les pra­tiques indi­vidu­elles, et à créer une ému­la­tion col­lec­tive autour des ques­tions envi­ron­nemen­tales..

L’émergence de l’Académie du Cli­mat est impul­sée par la Mairie de Paris. La con­struc­tion de ce lieu dédié à l’éducation des jeunes généra­tions s’appuie avant tout sur un réseau d’associations de jeunes engagés pour le cli­mat. C’est une ving­taine d’associations mil­i­tantes qui s’investissent depuis le début dans la con­struc­tion du lieu, sa pro­gram­ma­tion et ses amé­nage­ments.

Yes We Camp inter­vient dès l’ouverture du lieu sur divers volets, pour partager son expéri­ence d’amorçage et de ges­tion d’espaces col­lec­tifs : organ­i­sa­tion d’une gou­ver­nance col­lec­tive, accueil des publics et ges­tion d’une buvette éco­lo-par­tic­i­pa­tive, appui à la pro­gram­ma­tion cul­turelle en lien avec les asso­ci­a­tions présentes sur place. L’objectif : accom­pa­g­n­er la Mairie de Paris dans la struc­tura­tion et la mobil­i­sa­tion d’une gou­ver­nance citoyenne, col­lec­tive et bien­veil­lante de l’Académie du Cli­mat, ou les acteurs en présence con­stru­iraient col­lec­tive­ment un pro­jet à leur image.

Informations clés

  • Début des travaux : 23 août 2021
  • Ouver­ture : week­end du 11/12 sep­tem­bre 2021
  • Fin prévue de l’accompagnement YWC : mai 2022 (à con­firmer)

Partenaires

  • Mairie de Paris

La petite histoire

Pas de café mais de la Chicorée !

Décou­vrez la carte de la buvette.

En savoir plus

Site de la Ville de ParisTwit­ter
Album Flickr

Les Amarres, Accompagnement / activation, En cours, Paris

Les Amarres Paris Publiée le 10.09.21

En quelques mots

Les Amar­res est un pro­jet hybride créé autour de deux dis­posi­tifs d’accueil de jour de l’association Aurore***. Chaque jour, des familles et des femmes enceintes en sit­u­a­tion de pré­car­ité et des hommes isolés en sit­u­a­tions d’exil, vien­nent y trou­ver repos et sou­tien. Yes We Camp crée autour de ces struc­tures sociales des espaces partagés afin d’accueillir de nou­veaux publics sur site. Des ate­liers-bureaux sont mis à dis­po­si­tion de struc­tures ou asso­ci­a­tions du milieu de l’économie sociale et sol­idaire.

A par­tir de sep­tem­bre 2021, du jeu­di au dimanche, les riverains et autres per­son­nes curieuses pour­ront  prof­iter du café sol­idaire et d’une pro­gram­ma­tion artis­tique et cul­turelle avec comme thème cen­tral l’hospitalité et le tra­vail social [en cours de con­struc­tion par l’équipe Yes We Camp : plus d’infos à venir !]

L’objectif ? 

Créer de mul­ti­ples syn­er­gies entre les publics des Amar­res ! Les occu­pants, les dif­férents béné­fi­ci­aires des accueils de jour, les vis­i­teurs, les bénév­oles, les équipes, vont se crois­er, échang­er, se réu­nir, autour d’une buvette sol­idaire et com­mune.

Informations clés

Dates :

  • 5 octo­bre 2020 : ouver­ture de l’accueil de jour pour pri­mo-arrivants et deman­deurs d’asiles, suite à la fer­me­ture de la Lin­gerie des Grands Voisins
  • 1 juin 2021 : instal­la­tion des pre­miers sous-occu­pants
  • Octo­bre 2021 : ouver­ture au pub­lic 

En chiffres :

  • Nom­bre d’hommes isolés accueil­lis chaque jour : 150 à 180
  • Nom­bre de familles accueil­lies chaque jour  : 70 à 90
  • 1100m² d’e­space à dis­po­si­tion

Adresse :
24 Quai d’Austerlitz
75013 Paris

Partenaires

Com­man­di­taire : Asso­ci­a­tion Aurore***

Pro­prié­taire : Ports Autonomes de Paris 

La petite histoire

A par­tir du 21 juin et pour cinq semaines, le pro­jet accueille un chantier naval d’insertion, pro­posé à des jeunes adultes en décrochage sco­laire par L’E­space Dynamique d’In­ser­tion L’Odyssée. Un petit dériveur devrait être mis à l’eau à la fin du mois de sep­tem­bre ! 

A retenir

  • Mêler les publics, se sou­venir de l ‘expéri­ence enrichissante des Grands Voisins.
  • Accueil­lir des per­son­nes en sit­u­a­tion de pré­car­ité dans un lieu beau et chaleureux.
  • Créer des liens entre des travailleur.se.s de l’ESS, les publics accueil­lis et le grand pub­lic.
  • Prof­iter des bor­ds de Seine et d’une buvette fes­tive ! 

En savoir plus

Ecrire à bonjour@les-amarres.org !

Bercy-Charenton, Friche de plein air, En cours, Paris

Bercy-Charenton Paris Publiée le 06.09.21

En quelques mots

L’émergence con­tribu­tive d’un quarti­er en devenir.

L’occupation du site de Bercy-Char­en­ton, c’est l’occasion d’un espace disponible pour quelques années : un ter­rain en friche, des bureaux désaf­fec­tés au-dessus d’un cen­tre d’hébergement d’urgence, un pro­jet de ZAC en trans­for­ma­tion, avec des acqui­si­tions pro­gres­sive de fonci­er à trans­former.

C’est aus­si l’ambition de trans­former ces espaces disponibles en un cadre auda­cieux, généreux et fer­tile, un envi­ron­nement mis en com­mun, pour accueil­lir les ini­tia­tives expéri­men­tales de cha­cun et d’aujourd’hui, qui con­tribue à des solu­tions col­lec­tives désir­ables pour le quarti­er de demain.

Ce que le pro­jet pro­duit :

  • 8000 m² de jardin cul­turel, un espace pub­lic à la fois pro­duc­tif et réserve de bio­di­ver­sité, dans une ville dense et dans un quarti­er en trans­for­ma­tion 
  • une pépinière d’activités émer­gentes et créa­tives (entre 40 à 80 struc­tures) dans un ter­ri­toire au fonci­er ten­du, dans un con­texte de crise économique, san­i­taire et social.
  • une com­mu­nauté d’usagers sol­idaires et engagés (10 à 50 000  adhérents) dans une expéri­ence large­ment partagée, un réseau de citoyens apprenants aux béné­fice des cen­tres d’héberge­ment voisins et des caus­es envi­ron­nemen­tales et cul­turelles
  • un imag­i­naire renou­velé pour le quarti­er un quarti­er pro­duc­tif, généreux, sol­idaire, créatif, soucieux de son envi­ron­nement dans le cadre d’une ZAC en pleine refonte.
  • une référence nou­velle de portée inter­na­tionale, une coopéra­tion inédite entre Pub­lic Privé et Citoyens, vis­itée par des touristes, acteurs insti­tu­tion­nels et privés, et dif­fusée 

Informations clés

Dates :
2021 — …

Chiffres :
8000 m² de jardin cul­turel

Partenaires

Com­man­di­taires :
SNCF Immo,
Ville de Paris,
Sema­pa.

Parte­naires :
Plateau Urbain,
Coup de Pousse,
Ancoats,
Asso­ci­a­tion Aurore.

En savoir plus

Site Ville de Paris

Les Grands Voisins, Passé, Paris, Camping

L’auberge-camping des Grands Voisins Paris Publiée le 07.08.20

En quelques mots

Au print­emps 2016 et six mois après l’ouverture des Grands Voisins, l’idée d’un camp­ing esti­val au sein du pro­jet fleu­rit. A l’image de tous les équipements pro­posés dans le pro­jet, le camp­ing vise à accueil­lir sur le site un pub­lic dif­férent, inter­na­tion­al et touris­tique, et de favoris­er la ren­con­tre entre les dif­férents usagers du site. C’est aus­si, pour Yes We Camp, l’occasion de renouer avec le camp­ing, un équipement qui lui tient à coeur.

Le camp­ing des Grands Voisins pro­pose plus de 100 places d’hébergements touris­tiques au coeur de Paris à l’été 2016 et l’été 2017. Pour accueil­lir le plus grand nom­bre et un pub­lic diver­si­fié, l’association choisit de pro­pos­er des héberge­ments avec dif­férents niveaux de con­fort et tous à petit prix, allant de 8€ la nuit en hamac à 21€ celle en cabane. Au total ce sont plus de 8000 vis­i­teurs qui dormiront au camp­ing des Grands Voisins.

Informations clés

Dates
De mai à octo­bre 2016 et de mai à octo­bre 2017


En chiffres
100 places d’hébergement
8000 nuitées ven­dues
6 cabanes, 1 auberge et 25 tentes

La petite histoire

On a ouvert les portes du camp­ing et les pre­miers vis­i­teurs venus dormir au camp­ing des Grands Voisins sont des voisins du 14e arrondisse­ment : “on est des amoureux du camp­ing”.

À retenir

  • Un lieu d’hébergement touris­tique à petit prix au coeur de Paris.
  • Une ouver­ture au pub­lic 7/7 et 24/24 qui donne une autre dimen­sion au site de pro­jet.
  • Un camp­ing au pied des cen­tres d’hébergement qui pose les ques­tions d’habitat en ville.

En savoir plus

Plus de pho­tos

Les Grands Voisins, Passé, Paris

Collectif RAliment Paris Publiée le 18.09.20

En quelques mots

RAl­i­ment, c’est la fédéra­tion d’un col­lec­tif d’acteurs autour de la ges­tion de dis­tri­b­u­tion et de pré­pa­ra­tion ali­men­taire en maraude et dans les hôtels soci­aux pen­dant la crise du Covid en mars 2020.

L’état d’urgence san­i­taire et la mise en place d’un con­fine­ment néces­saire à l’endiguement de l’épidémie de COVID19 ont con­sid­érable­ment affec­té les cir­cuits tra­di­tion­nels de l’aide ali­men­taire à Paris, empêchant les béné­fi­ci­aires habituels d’accéder à une ali­men­ta­tion quo­ti­di­enne : manque de ressources bénév­oles, fer­me­ture de lieux de col­lecte et dis­tri­b­u­tions ali­men­taires, men­dic­ité et récupéra­tion impos­si­ble des déchets ali­men­taires pour les sans abris, fer­me­tures des marchés ali­men­taires pop­u­laires ali­men­tant les publics pré­caires…

Face à l’urgence de la sit­u­a­tion et face au développe­ment des besoins à Paris, l’enjeu de la dis­tri­b­u­tion et de la répar­ti­tion des repas ont pu être adressés grâce à une mise en lien avec la Mairie et le Samu Social de Paris pour inscrire l’action en com­plé­men­tar­ité avec celle des autres acteurs engagés sur le ter­rain, et garan­tir des dis­tri­b­u­tions en adéqua­tion avec les besoins des béné­fi­ci­aires : RAl­i­ment a ain­si rejoint dans le courant du mois d’avril la réu­nion de coor­di­na­tion de l’aide ali­men­taire piloté par la Mairie de Paris. L’organisation du pro­jet autour de trois lieux de pro­duc­tion dans Paris s’est avérée déci­sive pour opti­miser la logis­tique en répar­tis­sant la pro­duc­tion des repas en fonc­tion des lieux de dis­tri­b­u­tion : le restau­rant l’Oratoire de Yes We Camp aux Grands Voisins, la rési­dence du Refugee Food Fes­ti­val à Ground Con­trol et un qui a démé­nagé 3 fois (Labo des Camion­neuses (18e), Rotonde de Stal­in­grad (19e) et enfin au Dôme du Marais (4e)). 

Informations clés

Dates
de mars à juin 2020

En chiffres
1 150 repas quo­ti­di­ens à des­ti­na­tion des per­son­nes en sit­u­a­tion de grande fragilité à Paris
50 tonnes d’invendus trans­for­més par RAl­i­ment
97 476 paniers-repas pro­duits et dis­tribués
3 300 per­son­nes ont pu en béné­fici­er
3 lieux de pro­duc­tions

Partenaires

Col­lec­tif de coor­di­na­tion
Ernest, Food Sweet Food (Refugee Food Fes­ti­val) et Want­ed Com­mu­ni­ty


Parte­naires opéra­tionnels
Com­mu­nauté Écotable, Lin­kee, le Chaînon man­quant, Les Mar­mites Volantes, Les Maraudeurs de Want­ed et Olvo, Les Camion­neuses, Samu Social, Aurore***, Les Grands Voisins, Mairie de Paris, Ground Con­trol, La Rotonde de Stal­in­grad et Le Dôme du Marais


Parte­naires financiers
Pro­gramme “Mai­son des Volon­taires”, Fon­da­tion Caras­so, Cagnotte des Grands Voisins, Cagnotte Thanks For Noth­ing, Fon­da­tion Vin­ci pour la Cité, Fon­da­tion Car­i­tas, Fon­da­tion de France, Mairie de Paris, Fon­da­tion SNCF, Ecotable, Crowd­fund­ing Hel­lo asso, Fon­da­tion l’Oréal, Aurore*** et ADEME

À retenir

  • Les nou­velles syn­er­gies entre des acteurs engagés pour une nou­velle forme de restau­ra­tion col­lec­tive, durable et sol­idaire.
  • La mutu­al­i­sa­tion vertueuse des ressources entre les asso­ci­a­tions mem­bres du col­lec­tifs dans la ges­tion des inven­dus. La coor­di­na­tion inter-cuisines a per­mis d’éviter les rup­tures d’approvisionnement grâce à la mise en place de flux logis­tiques entre les cuisines pour répar­tir quo­ti­di­en­nement les matières pre­mières en fonc­tion des besoins de pro­duc­tion. 

La petite histoire

Les folles den­rées ali­men­taires que nous avons reçu : un semi-remorque de bananes, 250 pigeons à découper en feuille, 2 tonnes de mangues !

En savoir plus

Site inter­net

Sausset, En cours, Paris

Destination Sausset ! Aulnay-sous-Bois Publiée le 28.06.21

En quelques mots

En août 2020, le Con­seil Général de la Seine-Saint-Denis a fait appel à Yes We Camp pour créer des ani­ma­tions au Parc du Saus­set dans le cadre du pro­gramme Un bel été sol­idaire. L’association a alors pro­posé aux enfants et familles du départe­ment une aven­ture inédite com­posée de bivouacs et d’un pique-nique géant et inclusif : Ca va Saus­set ! Fort·e·s de notre expérience et dans le cadre de l’appel à pro­jet du Bel Été Sol­idaire et Olympique 2021 de la Seine-Saint-Denis, nous sommes de retour au Parc avec Des­ti­na­tion Saus­set !

Cette année, nous pro­posons une instal­la­tion légère et étonnante. Notre inter­ven­tion pren­dra la forme d’une per­ma­nence fes­tive et inso­lite d’une semaine, du 10 au 14 août..

Le 10 août, vien­dra se pos­er un curieux vais­seau sur la pelouse des Prés-Car­rés. Il est jaune et bril­lant, tout gon­flé et aérien. C’est Hemi­sphere, une œuvre gon­flable conçue par la designeuse berli­noise Max­ie Schnei­der et réal­isée aux Grands Voisins avec l’aide des artistes de Yes We Camp en 2019. C’est un dis­posi­tif immer­sif, une bulle géante et accueil­lante qui servi­ra d’espace de pro­gram­ma­tion poly­mor­phe acces­si­ble pour toutes et tous. 

Durant cette per­ma­nence, nous pro­poserons des activités créatives, musi­cales et cul­turelles au pub­lic séquano-dionysien. La pro­gram­ma­tion est ouverte, toute per­son­ne qui le souhaite peut pren­dre part à l’aventure en pro­posant une ani­ma­tion. 

Appel à impli­ca­tion volon­taire

Informations clés

Dates :
Ren­dez-vous du mar­di 10 au same­di 14 août 2021 de 11h30 à 17h30.

Lieu :
Villepinte / Aulnay-sous-bois,
Parc du Saus­set (93), sur la pelouse des Prés-Car­rés.

Pho­tos & archives :

Légende du gon­flable :
Max­ie Schnei­der, Hemi­sphere, 2019, Gon­flable en tis­su,
8m de diamètre, 5m de hau­teur Jauge de 50 per­son­nes,
Insta­gram : @wearepopticum @maxie_schneider.

Partenaires

Com­man­di­taires : Départe­ment Seine-Saint-Denis

Parte­naire d’accueil : Parc du Saus­set

Les Grands Voisins, Site bâti, Bâtiment vacant, Tiers lieux solidaires, Passé, Paris, Hébergement social, Camping

Les Grands Voisins Paris Publiée le 03.06.20

En quelques mots

Avenue Den­fert-Rochere­au à Paris. L’hôpital Saint-Vin­cent de Paul ferme ses portes, la Ville reprend le site pour dévelop­per de nou­veaux loge­ments. Avant que les travaux ne com­men­cent, il existe un moment de latence de plusieurs années. C’est dans ce con­texte, et sur la base de la ques­tion “Com­ment utilis­er avec audace et générosité un site de qua­tre hectares tem­po­raire­ment disponible au cœur de Paris ?” que s’est con­stru­it le pro­jet Grands Voisins. Les locaux vides de l’ancien hôpi­tal ont d’abord accueil­li des per­son­nes sans domi­cile, puis des arti­sans, asso­ci­a­tions ou jeunes struc­tures qui y ont instal­lé leurs ate­liers et bureaux. Nous avons ensuite ouvert le site au pub­lic, avec des amé­nage­ments famil­i­aux et sportifs, un camp­ing, de la restau­ra­tion, une salle de con­férences, des activ­ités cul­turelles et une pro­gram­ma­tion artis­tique. Le pro­jet devient rapi­de­ment une des­ti­na­tion, un lieu très vivant où cohab­itent avec inten­sité des activ­ités sociales, pro­duc­tives, marchan­des et cul­turelles. Quand il arrive sur site, l’aménageur en charge de la réal­i­sa­tion du futur quarti­er pro­pose de pro­longer autant que pos­si­ble le pro­jet en par­al­lèle des chantiers, esti­mant que la vital­ité sociale pro­duite par les Grands Voisins con­tribue directe­ment à sa mis­sion d’aménagement urbain.

Le pro­jet Grands Voisins mar­que un moment de bas­cule dans l’histoire de l’as­so­ci­a­tion. La taille du site per­met d’exprimer toute la palette de nos savoir-faire ; l’équipe s’élargit ; nous mon­tons le bar cen­tral La Lin­gerie pour financer les amé­nage­ments et les activ­ités ; nous com­mençons à nous vers­er des salaires ; nous décou­vrons le tra­vail social et con­stru­isons une rela­tion de con­fi­ance avec nos parte­naires Aurore et Plateau Urbain. 

Informations clés

Dates :

  • 2015 ‑2020.

Pro­prié­taires du site :

  • Paris et Métro­pole Amé­nage­ments,
  • Ville de Paris (anci­en­nement Assis­tance Publique des Hôpi­taux de Paris, puis Etab­lisse­ment Pub­lic Fonci­er d’Île-de-France).

En chiffres :

  • 3,4 hectares vides dans Paris intra-muros à nou­veau utiles pen­dant 5 ans,
  • 2000 per­son­nes vivent et/ou tra­vail­lent sur place,
  • 1000 per­son­nes en héberge­ment d’urgence sur site,
  • 46 500 per­son­nes reçues à l’accueil de jour pour deman­deurs d’asile et réfugiés,
  • 250€/m²/an TTC CC de sur­face nette pour des atelier/bureaux au coeur de Paris,
  • 300 événe­ments cul­turels, édu­cat­ifs et artis­tiques gra­tu­its pro­posés à plus de 600 000 vis­i­teurs par an,
  • Plus de 5000 bénév­oles impliqués en 5 ans,
  • 2M d’€ de ges­tion annuelle sur un bud­get com­mun entre les 3 organ­i­sa­tions de pilotage.

Sai­son 1 :
20 000 m² de bâtis et 15 000 m² d’espaces extérieurs, 250 struc­tures instal­lées dans les locaux, 600 places d’hébergement, 4000 vis­i­teurs par jour.

Sai­son 2 :
10 000 m² d’espaces bâtis et 3 500 m² d’espaces extérieurs, 140 struc­tures, 100 places d’hébergement, 1 accueil de jour pour deman­deurs d’asile, 4000 vis­i­teurs par jour.

Partenaires

Asso­ci­a­tion Aurore
Ges­tion du site, héberge­ment d’urgence, accueil de jour pour deman­deurs d’asile, inser­tion par l’emploi.

Plateau Urbain
Choix et ges­tion des occu­pants des locaux et ani­ma­tion de leur réseau, coor­di­na­tion tech­nique.

Paris & Métro­pole Amé­nage­ment
Amé­nageur de la ville de Paris, pro­prié­taire du site.

À retenir

  • L’utilité socié­tale de la pos­si­bil­ité d’occuper gra­tu­ite­ment des espaces pro­vi­soire­ment désaf­fec­tés en cen­tre-ville dense : héberge­ment d’urgence, tra­vail social, espaces de tra­vail bon marché…
  • La mise en place de guichets et dis­posi­tifs d’implication citoyenne à l’échelle d’un quarti­er.
  • La con­struc­tion d’un lieu de des­ti­na­tion cul­turelle, et d’expériences artis­tiques mul­ti­ples, acces­si­ble au plus grand nom­bre.
  • La démon­stra­tion par l’expérience sur un for­mat tem­po­raire pour inspir­er ailleurs.
  • La richesse et la réac­tiv­ité d’un mod­èle d’économie et de pilotage à trois têtes, issus de métiers dif­férents.
  • La résilience du mod­èle et son adapt­abil­ité face aux change­ments et crises con­tem­po­raines.

Plus d’informations

Site inter­net, Face­book, Insta­gram

Commandes artistiques, Passé, Paris

Berges de Seine 2015 Paris Publiée le 20.05.20

En quelques mots

Eté 2015. La Ville de Paris déploie la qua­trième édi­tion de l’événement pub­lic Berges de Seine, qui trans­forme les quais de la rive Sud en une grande prom­e­nade ludique, artis­tique et péd­a­gogique. Yes We Camp est invité à pro­pos­er deux instal­la­tions par­tic­i­pa­tives. Nous optons pour un ter­rain de pétanque avec jeu d’adresse, et un imposant dis­posi­tif de douch­es solaires à étage. L’accès se fait sur réser­va­tion, pour un groupe jusqu’à six per­son­nes, qui peu­vent alors prof­iter de la ter­rasse, des douch­es et de la vue sur Paris. Par grav­ité, l’eau per­cole par un cir­cuit de fil­tra­tion végé­tale, qui lui per­met de rejoin­dre la Seine en étant suff­isam­ment pro­pre.
Ce pro­jet nous a été pro­posé juste après l’abandon de Mucem-Plage. C’est notre pre­mière com­mande pour une instal­la­tion par­tic­i­pa­tive gérée par un autre parte­naire. La con­struc­tion nous a per­mis de pro­gress­er sur la réal­i­sa­tion des dis­posi­tifs écologiques low tech de chauffe-eau solaire et fil­tra­tion végé­tale.

Informations clés

Dates
Été 2015

En chiffres
7 mètres : alti­tude des douch­es par rap­port au quai.
20 m³ d’eau traités locale­ment, sans pass­er par les sta­tions d’épuration.
2000 bouteilles de rosé pour accom­pa­g­n­er les douch­es.
Zéro blessé au jeux d’adresse à boule dure.

Principaux partenaires

La Ville de Paris

La petite histoire

Le sys­tème de chauffe-eau solaire, qui con­siste à met­tre sous une plaque trans­par­ente un tuyau noir enroulé, a telle­ment bien fonc­tion­né que le tuyau a fon­du sur lui-même ! Nous avons réal­isé un tuto­riel pour la fab­ri­ca­tion de ce chauffe-eau solaire, qui a été à nou­veau déployé pour le pro­jet Espe­rien­za Pepe à Venise en 2018.

Les bois util­isés pour le ter­rain de pétanque ont con­nu une nou­velle vie en se trans­for­mant en table magis­trale au début du pro­jet Grands Voisins.

En savoir plus

Plus de pho­tos

Les Grands Voisins, Passé, Paris

L’épicerie des Grands Voisins Paris Publiée le 17.09.20

En quelques mots

Au temps du con­fine­ment, l’équipe des Grands Voisins a décidé de soutenir les pro­duc­teurs et de main­tenir le lien avec le pub­lic. Ain­si, nous avons décidé de créer la toute pre­mière épicerie de Yes We Camp ! 

Paniers en pré-com­mande, jolis pro­duits en vrac pour per­me­t­tre à nos voisins de manger bon, beau et respon­s­able ! 

Informations clés

Dates
de juin à sep­tem­bre 2020

En chiffres
345 paniers pré­com­mandés
100% des con­som­ma­teurs sat­is­faits

 

Partenaires

Avec Ecotable, Coop­cy­cle & Olvo

Les four­nisseurs

Le Zingam, La cav­erne, Gob­ard, Les verg­ers de Cos­signy, Champ Ramard, Benoit Feye, Xavier Valet, Grand Bal­leau, Champ Moulin, Gre­go­ry Veret, Ferme de la haye, Mai­son Gail­lard, Ottan­ta, Plaine de forêt, Koorin, Jardin de Courances, Fabi­en Legendre, Les Voisins Bio, La parisi­enne, Le galline feli­ci, La ferme du Bruzi­ka, Annie Bertin…

À retenir

  • Des pro­duits frais, bios, locaux, en cir­cuit court et de sai­son.
  • Des pro­duc­teurs respon­s­ables sélec­tion­nés avec soin.
  • Une agri­cul­ture paysanne durable adap­tée aux ter­ri­toires et respectueuse de son envi­ron­nement et des saisons.

La petite histoire

Lors de la semaine ali­men­ta­tion de sep­tem­bre 2020 nous avons fêté l’épicerie en com­pag­nie de nos drag-queen préférées Rose & Punani ! Elles ont, entre autre, com­men­té le con­cours du meilleur épici­er !

En savoir plus

Site Inter­net

Les Grands Voisins, Site bâti, Cafés et restaurants, Passé, Paris

La Lingerie Paris Publiée le 15.09.20

En quelques mots

Pen­dant plusieurs décen­nies au ser­vice de net­toy­age des blous­es et des draps de l’hôpi­tal, la Lin­gerie occupe une posi­tion cen­trale sur le site de Saint-Vin­cent de Paul. Nous avons assez naturelle­ment choisi ce bâti­ment pour en faire “la place du vil­lage”, le café cen­tral où se croisent les tra­vailleurs, les vis­i­teurs, les hébergés. À ces fonc­tions sociales s’est ajoutée une com­posante cul­turelle et fes­tive avec l’organisation de soirées. L’économie générée par ce café / buvette / can­tine a per­mis de faire face au non-aboutisse­ment de nos deman­des de sub­ven­tions, et ain­si de financer tous les amé­nage­ments physiques et activ­ités cul­turelles de la pre­mière phase de pro­jet. 

Pen­dant la sai­son 2, le cen­tre physique du site s’est décalé vers les cours sur rue. Nous avons alors choisi d’ouvrir un nou­v­el espace cen­tral, le restau­rant com­mun Ora­toire, et de ren­forcer la Lin­gerie dans ses fonc­tions cul­turelles et fes­tives, accueil­lant de la musique et des per­for­mances tous les soirs de la semaine. La Lin­gerie con­tin­ue à se trans­former régulière­ment, avec un renou­velle­ment des amé­nage­ments et des instal­la­tions artis­tiques sur les espaces extérieurs.

Informations clés

Dates
2015–2020

En chiffres
7
karaokés du Col­lec­touf
8966 cafés sus­pendus
1345 plats réchauf­fés dans le micro onde
Des mil­liers de pas de danse

À retenir

  • La capac­ité de cet espace à se trans­former au fil de l’évo­lu­tion des Grands Voisins, entre la sai­son 1 et la sai­son 2.
  • Un lieu ouvert à toutes et tous, où les rési­dents s’y sont peu à peu sen­tis chez eux.
  • La fonc­tion inclu­sive de cet espace : la Lin­gerie emploie plusieurs con­trats en inser­tion.

En savoir plus

Site inter­net