loader image

Types d’intervention

La gestion de lieux et l’essaimage

Les tiers-lieux sol­idaires
Nous con­cevons et met­tons en oeu­vre des pro­jets inspirés du for­mat “Grands Voisins”, déjà util­isé pour une pre­mière itéra­tion à Mar­seille avec le pro­jet Coco Vel­ten. Ce for­mat pro­pose d’utiliser un site bâti vacant en cen­tre-ville (5000 m² min­i­mum, avec des espaces extérieurs), pour y déploy­er un pro­gramme mixte avec de l’hébergement d’urgence, des bureaux et activ­ités arti­sanales ain­si qu’un espace de restau­ra­tion ouvert au pub­lic avec des propo­si­tions artis­tiques et cul­turelles.

Les Can­tines
Les expéri­ences du Restau­rant Ora­toire et de la buvette La Lin­gerie, tous deux dévelop­pés au sein du pro­jet Les Grands Voisins, nous ont per­mis de pro­gress­er con­sid­érable­ment sur les métiers de restau­ra­tion, que nous avons investis sous leurs dif­férentes pos­si­bil­ités : accueil social, gas­tronomie à prix acces­si­ble, lien aux pro­duc­teurs, pro­gram­ma­tion cul­turelle et artis­tique.

Les frich­es de plein air
À
l’image de Chez Albert à Aubervil­liers, Fores­ta à Mar­seille, ou Vive les Groues à Nan­terre, nous souhaitons con­tribuer à l’ouverture de nou­velles pépinières citoyennes de plein air, prof­i­tant de ter­rains vacants ou en friche.

La formation et l’accompagnement

Le diplôme uni­ver­si­taire “Mise en oeu­vre d’espaces com­muns”
Lancé en 2019 en parte­nar­i­at avec l’u­ni­ver­sité Paris Est Gus­tave Eif­fel, et avec le sou­tien du pro­gramme gou­verne­men­tal “French Impact”, notre diplôme uni­ver­si­taire accueille de manière per­ma­nente une quar­an­taine de por­teurs de pro­jets et autres prenantes (amé­nageurs, cadres de col­lec­tiv­ités…), qui suiv­ent sur une péri­ode de 12 à 18 mois le cycle d’apprentissage que nous pro­posons. Ce diplôme est un for­mi­da­ble out­il de mise en lien entre acteurs, et un gage de con­fi­ance qui con­tribue à crédi­bilis­er les por­teurs de pro­jets auprès de leurs parte­naires insti­tu­tion­nels. 

Plus d’infos


L’accompagnement sur trois ans pour tiers-lieu émer­gent
C’est une for­mule que nous expéri­men­tons aujourd’hui avec le pro­jet Saisons Zéro à Roubaix, avec une impli­ca­tion régulière auprès d’une asso­ci­a­tion locale engagée pour l’occupation tem­po­raire d’un ancien cou­vent en ter­ri­toire Poli­tique de la Ville.
Cet accom­pa­g­ne­ment per­met d’utiliser le “label de con­fi­ance” Yes We Camp au béné­fice de por­teurs de pro­jets débu­tants.

Le pro­jet Saisons Zéros


Inter­ven­tion auprès d’opérateurs d’hébergement social
Nous sommes impliqués auprès des struc­tures gérantes de foy­ers d’hébergement (Aurore, Groupe SOS, Emmaüs, HAS…) en inter­venant sur l’amé­nage­ment des espaces, l’ouverture au pub­lic, la rela­tion avec les riverains, la sig­nalé­tique des sites, l’animation du quo­ti­di­en ou la mise en place d’une pro­gram­ma­tion cul­turelle à des­ti­na­tion des rési­dents. Deux inter­ven­tions de ce type ont été réal­isées pour l’as­so­ci­a­tion Aurore à Paris, et nous expéri­men­tons à ce jour une fonc­tion de concierge sociale / ges­tion quo­ti­di­enne pour l’accueil de per­son­nes dému­nies dans un cen­tre de vacances ren­du disponible pen­dant la durée du con­fine­ment Covid. 

Les interventions artistiques et culturelles

Des inter­ven­tions artis­tiques sur com­mande
Nous sommes régulière­ment sol­lic­ités pour des créa­tions artis­tiques et cul­turelles, plas­tiques et événe­men­tielles (Berges de Seine à Paris, 500 ans du Havre, Bien­nale d’art de Bor­deaux, Fes­ti­val de Mar­tigues, scéno­gra­phie pour le Mucem). Depuis 2013, nous avons dévelop­pé notre capac­ité à imag­in­er et réalis­er des inter­ven­tions artis­tiques : archi­tec­tures légères, ouvrages col­lec­tifs, pro­gram­ma­tion cul­turelle, com­mis­sari­at et for­mats par­tic­i­pat­ifs. 

Un réseau de rési­dences d’artistes
Nos pro­jets accueil­lent déjà de jeunes artistes, choré­graphes, danseurs et com­pag­nies, afin de leur offrir des espaces de tra­vail et de pro­duc­tion. Nous lançons régulière­ment, en fonc­tion des sites et des pro­jets, des appels à rési­dences avec un cahi­er des charges par­ti­c­uli­er : in situ — pro­duire en fonc­tion des espaces et des ren­con­tres -, et in progress - explor­er les pra­tiques col­lab­o­ra­tives et l’hospitalité au sein du proces­sus de créa­tion.