loader image
Ailleurs dans le monde, Programme itinérant, Formation et atelier créatif, Activation et accompagnement, Région de Marseille, Gestion de tiers-lieux, Intervention artistique et culturelle, En cours, Région de Paris

Diplôme universitaire “Espaces communs” Publiée le 07.08.20

En quelques mots

Le diplôme uni­ver­si­taire “Espaces com­muns” a pour voca­tion d’encourager l’essaimage de ces lieux partagés, en rassem­blant en un col­lec­tif apprenant des acteurs de ces trans­for­ma­tions provenant d’horizons var­iés (pro­fils, dis­ci­plines, secteurs, matu­rité pro­fes­sion­nelle…) qui parta­gent le désir d’être au coeur de cette évo­lu­tion, de con­tribuer à la faire mûrir et à la définir. Cha­cun pour­ra, au con­tact de ce col­lec­tif, se trans­former, appro­fondir ses pra­tiques et son savoir-être. La péd­a­gogie du D.U. est donc fondée sur la mise en intel­li­gence col­lec­tive d’une com­mu­nauté apprenante plutôt que sur l’enseignement d’un cor­pus préex­is­tant.

Can­di­dater au DU Pla­que­tte de présen­ta­tion du DU

Informations clés

Dates
Les can­di­da­tures seront ouvertes du 11 au 29 avril 2022 !

En chiffres
140h de for­ma­tion
3 ses­sions immer­sives
3 ses­sions focus
60 inscrits en 2019–2021
14 mem­bres du cer­cle édi­to­r­i­al

Tar­ifs
Tarif unique : 4 200€
Tarif réduit*: 1 600€

*en cas de refus de prise en charge par votre struc­ture.

Partenaires

Uni­ver­sité Gus­tave Eif­fel
Uni­ver­sité française expéri­men­tale spé­cial­isée dans l’é­tude des villes et des proces­sus d’ur­ban­i­sa­tion

Ancoats
Entrepreneur.e.s cul­turels et de consultant.e.s en fundrais­ing sur le ter­ri­toire du Grand Paris

Code­sign-it
Col­lec­tif d’indépendants en inno­va­tion col­lab­o­ra­tive

French Impact
Accéléra­teur nation­al d’in­no­va­tion sociale et envi­ron­nemen­tale

SNCF Immo­bili­er

Les sessions

Ses­sions immer­sives réal­isées
Coco Vel­ten (Mar­seille) — 13–14-15 juin 2019
Hôtel Pas­teur (Rennes) — 24–25-26 octo­bre 2019
Le 6 b (Saint Denis) — 30–31 jan­vi­er et 1er févri­er 2020
Les Grands Voisins (Paris) 10–11-12 sep­tem­bre 2020
Car­ton Plein (Ambert) — 23–24-25 sep­tem­bre 2020
Mains d’Oeu­vres (Saint Ouen) — 27–28-29 jan­vi­er 2021
Lieux d’im­pli­ca­tion locale (Après M, La Dévi­a­tion, La Cité des arts de la rue, Fores­ta : quartiers Nord de Mar­seille) — 24–25-26 mars 2021
Ate­liers Jean Moulin (Plouhinec) — 21–22-23 avril 2021
l’Her­mitage, Autrêch­es — 19–20-21 mai 2021
Gare de l’U­topie, Ver­to­laye — 22–23-24 sep­tem­bre 2021
Hôtel Pas­teur, Rennes — 13–14-15 octo­bre 2021
Coco Vel­ten, Mar­seille — 18–19 octo­bre 2021
La PADAF, Antony — 19–20-21 jan­vi­er 2022
Com­mu­na, Brux­elles — 9–10-11 févri­er 2022
Design d’e­spaces, Mar­seille — 29–30 mars 2022
Publics et pro­gram­ma­tion — 5–6 avril

Ses­sion à venir
Ses­sion immer­sive à Saisons Zéro — 20–21-22 avril
Mod­èle économique, Paris — 17–18 mai

La petite histoire

Mail de C. le 14 juin 2019 à 21h58 en réponse à l’envoi du pro­gramme de for­ma­tion du lende­main  “Arrête tes con­ner­ies Julie et viens au toit-ter­rasse de la Friche, et plus vite que ça”.

À retenir

  • Favoris­er l’apprentissage de pair-à-pair plutôt que l’enseignement descen­dant d’un cor­pus préétabli for­cé­ment incom­plet et non-con­textuel.
  • Réu­nir des pro­fes­sion­nels provenant d’horizons var­iés (pro­fils, dis­ci­plines, secteurs, matu­rité pro­fes­sion­nelle…) au sein d’un col­lec­tif apprenant.
  • Per­me­t­tre aux par­tic­i­pants de décou­vrir le fonc­tion­nement d’un lieu via l’immersion.

En savoir plus

Linkedin, Site inter­net de l’u­ni­ver­sité

Inscrivez-vous à la newslet­ter

Evénement culturel et artistique, Programme itinérant, Alimentation et restauration, Activation et accompagnement, Intervention artistique et culturelle, Passé, Espace public, Région de Paris

La Grande Mijotée Paris Publiée le 07.10.21

Les prémices du Quartier pilote de l’alimentation durable

Habitant.e.s et usager.e.s du Quarti­er pilote de l’alimentation durable, rejoignons-nous pour faire frémir le bon­heur intérieur brut du faubourg ! Ensem­ble, cuisi­nons l’hiv­er afin de mieux fes­toy­er le print­emps !

Au fil des 6 mois de la froide sai­son, les acteur.ice.s asso­ci­at­ifs des 10ème et 11ème arrondisse­ments de Paris fédèrent leurs forces et leurs imag­i­na­tions pour trou­ver le plus beau remède à l’hibernation . La Grande Mijotée est une série de ren­dez-vous dédiés aux cuisines généreuses, saines et respon­s­ables. D’octobre à avril, retrou­vons-nous pour cinq journées de fêtes et de fes­tins, de déam­bu­la­tions, d’ateliers et de déje­uners partagés.

À l’horizon ? L’organisation, à vos côtés, d’un grand ban­quet de print­emps célébrant les ter­roirs de notre quarti­er.

Voir toutes les pho­tos

Chapitre 1 : Un micro-quartier à arpenter

2 octo­bre 2021 — (10h-28h)

Une journée de décou­verte, de ren­con­tres et d’échanges avec les usager.e.s et les riverain.e.s du micro-quarti­er Fontaine-au-Roi, situé au cœur du Quarti­er pilote de l’alimentation durable.

Autour d’un arpen­t­age poé­tique du ter­ri­toire et de l’installation d’un kiosque con­vivial sur l’esplanade Roger Linet, participant.e.s et opérateur.ice.s du pro­jet iront à la ren­con­tre de celles et ceux qui font les ter­roirs du 10ème et 11ème arrondisse­ments, tout au long de ce same­di d’automne. Prom­e­nade sen­si­ble, dégus­ta­tions, ate­lier de fab­ri­ca­tion de nappe et même élec­tion du meilleur espres­so du quarti­er, c’est une journée de con­vivi­al­ité déam­bu­la­toire qui s’offre à nous, un moment de partage et de joie mod­este, prompt à enclencher une dynamique col­lec­tive qui nous mèn­era jusqu’au ban­quet de print­emps !

Décou­vrez le pro­gramme !

Vis­ite con­viviale du quarti­er, repas partagés, ate­lier de con­fec­tion de nappes et la plus petite fête des voisins !

Partenaires

Contact

Pour être tenu.e au courant des prochaines dates ou encore par­ticiper au grand ban­quet écrivez-nous à quartierpilote@communauteecotable.fr.

 

Evénement culturel et artistique, Architecture et chantiers participatifs, Programme itinérant, Activation et accompagnement, Région de Marseille, Intervention artistique et culturelle, Passé, Espace public

Cap Fada 3 Martigues Publiée le 30.06.21

En quelques mots

Cap Fada ! C’est le nom de la col­lab­o­ra­tion entre les Marté­gaux et Marté­gales, leurs équipes munic­i­pales et le col­lec­tif Yes We Camp. Ensem­ble, nous œuvrons à créer des espace-temps de lib­erté, des lieux où l’on se sent autorisé à s’impliquer, à se dépass­er. Ce pro­jet c’est aus­si la joie, celle de la fête pop­u­laire, de l’accueil incon­di­tion­nel et de l’aven­ture. Pour la sai­son 3, nous pro­posons de com­bin­er le meilleur des deux pre­mières édi­tions de Cap Fada.

Des pré­parat­ifs fes­tifs
Un pre­mier volet nomade, com­posé de ren­dez-vous aux qua­tre coins de Mar­tigues pour pré­par­er la fête, con­stru­ire le pro­gramme. Une per­ma­nence mobile, le Syn­di­cat Fada, instal­lée à la journée dans les lieux de pas­sage de la com­mune (marché, foire, fêtes de quartiers), pour partager de bons moments, com­mu­ni­quer sur le pro­jet, col­lecter les envies d’implication et dénich­er des por­teurs de pro­jets cul­turels et sol­idaires.

Fin juil­let, une semaine de fête pop­u­laire
Le grand retour de la fête esti­vale ! En 2021, à l’image de l’édition 2019, nous investis­sons la place des Aires et son Théâtre de ver­dure pen­dant une semaine. Les ren­con­tres effec­tuées lors des inter­ven­tions précé­dentes per­me­t­tent de com­pos­er une pro­gram­ma­tion 100% locale, faite de spec­ta­cles, d’ateliers, de débats… Rien à ven­dre, on vient, à la bonne fran­quette, avec sa glacière et son pique-nique. Côté décor : un camp­ing éphémère, au bord de l’étang de Berre, des jeux d’eau et beau­coup d’autres sur­pris­es…

L’originalité de l’année : un ate­lier per­ma­nent de con­struc­tion de radeaux, avec out­ils et matéri­aux à dis­po­si­tion des vis­i­teurs.
Apogée de la sai­son esti­vale de Cap Fada, la Grande Parade sur l’eau clô­ture la semaine par un grand défilé inter-quartiers sur le port de Fer­rières, jusqu’à la place des Aires.

Cap Fada : bilan des trois édi­tions 

Retour en images !

Cap Fada 1 Cap Fada 2

Informations clés

Du 26 juil­let au 1er Août, sur la place des Aires à Mar­tigues

Partenaires

Mar­tigues : Ville — Mai­son de quarti­er — Cer­cle de voile — MJC
ASTI (Asso­ci­a­tion de Sou­tien au Tra­vailleurs Immi­grés)

A retenir

  • Une col­lab­o­ra­tion fer­tile entre Yes We Camp, les habi­tants d’une ville moyenne et leur Ser­vice Cul­turel.
  • Un pro­jet cul­turel basé sur l’au­todéter­mi­na­tion et l’implication volon­taire, de la pro­gram­ma­tion artis­tique à l’ équipe de mise en œuvre.
  • Un dis­posi­tif cal­i­bré à l’échelle d’un ter­ri­toire : tournée de fêtes de quarti­er, puis fes­ti­val d’une semaine réu­nis­sant les acteurs impliqués.

En savoir plus

Face­book Insta­gram

Programme itinérant, Alimentation et restauration, Les Grands Voisins, Activation et accompagnement, Passé, Région de Paris, Hébergement social et insertion

Collectif RAliment Paris Publiée le 18.09.20

En quelques mots

RAl­i­ment, c’est la fédéra­tion d’un col­lec­tif d’acteurs autour de la ges­tion de dis­tri­b­u­tion et de pré­pa­ra­tion ali­men­taire en maraude et dans les hôtels soci­aux pen­dant la crise du Covid en mars 2020.

L’état d’urgence san­i­taire et la mise en place d’un con­fine­ment néces­saire à l’endiguement de l’épidémie de COVID19 ont con­sid­érable­ment affec­té les cir­cuits tra­di­tion­nels de l’aide ali­men­taire à Paris, empêchant les béné­fi­ci­aires habituels d’accéder à une ali­men­ta­tion quo­ti­di­enne : manque de ressources bénév­oles, fer­me­ture de lieux de col­lecte et dis­tri­b­u­tions ali­men­taires, men­dic­ité et récupéra­tion impos­si­ble des déchets ali­men­taires pour les sans abris, fer­me­tures des marchés ali­men­taires pop­u­laires ali­men­tant les publics pré­caires…

Face à l’urgence de la sit­u­a­tion et face au développe­ment des besoins à Paris, l’enjeu de la dis­tri­b­u­tion et de la répar­ti­tion des repas ont pu être adressés grâce à une mise en lien avec la Mairie et le Samu Social de Paris pour inscrire l’action en com­plé­men­tar­ité avec celle des autres acteurs engagés sur le ter­rain, et garan­tir des dis­tri­b­u­tions en adéqua­tion avec les besoins des béné­fi­ci­aires : RAl­i­ment a ain­si rejoint dans le courant du mois d’avril la réu­nion de coor­di­na­tion de l’aide ali­men­taire piloté par la Mairie de Paris. L’organisation du pro­jet autour de trois lieux de pro­duc­tion dans Paris s’est avérée déci­sive pour opti­miser la logis­tique en répar­tis­sant la pro­duc­tion des repas en fonc­tion des lieux de dis­tri­b­u­tion : le restau­rant l’Oratoire de Yes We Camp aux Grands Voisins, la rési­dence du Refugee Food Fes­ti­val à Ground Con­trol et un qui a démé­nagé 3 fois (Labo des Camion­neuses (18e), Rotonde de Stal­in­grad (19e) et enfin au Dôme du Marais (4e)). 

Informations clés

Dates
de mars à juin 2020

En chiffres
1 150 repas quo­ti­di­ens à des­ti­na­tion des per­son­nes en sit­u­a­tion de grande fragilité à Paris
50 tonnes d’invendus trans­for­més par RAl­i­ment
97 476 paniers-repas pro­duits et dis­tribués
3 300 per­son­nes ont pu en béné­fici­er
3 lieux de pro­duc­tions

Partenaires

Col­lec­tif de coor­di­na­tion
Ernest, Food Sweet Food (Refugee Food Fes­ti­val) et Want­ed Com­mu­ni­ty


Parte­naires opéra­tionnels
Com­mu­nauté Écotable, Lin­kee, le Chaînon man­quant, Les Mar­mites Volantes, Les Maraudeurs de Want­ed et Olvo, Les Camion­neuses, Samu Social, Aurore***, Les Grands Voisins, Mairie de Paris, Ground Con­trol, La Rotonde de Stal­in­grad et Le Dôme du Marais


Parte­naires financiers
Pro­gramme “Mai­son des Volon­taires”, Fon­da­tion Caras­so, Cagnotte des Grands Voisins, Cagnotte Thanks For Noth­ing, Fon­da­tion Vin­ci pour la Cité, Fon­da­tion Car­i­tas, Fon­da­tion de France, Mairie de Paris, Fon­da­tion SNCF, Ecotable, Crowd­fund­ing Hel­lo asso, Fon­da­tion l’Oréal, Aurore*** et ADEME

À retenir

  • Les nou­velles syn­er­gies entre des acteurs engagés pour une nou­velle forme de restau­ra­tion col­lec­tive, durable et sol­idaire.
  • La mutu­al­i­sa­tion vertueuse des ressources entre les asso­ci­a­tions mem­bres du col­lec­tifs dans la ges­tion des inven­dus. La coor­di­na­tion inter-cuisines a per­mis d’éviter les rup­tures d’approvisionnement grâce à la mise en place de flux logis­tiques entre les cuisines pour répar­tir quo­ti­di­en­nement les matières pre­mières en fonc­tion des besoins de pro­duc­tion. 

La petite histoire

Les folles den­rées ali­men­taires que nous avons reçu : un semi-remorque de bananes, 250 pigeons à découper en feuille, 2 tonnes de mangues !

En savoir plus

Site inter­net

Evénement culturel et artistique, Architecture et chantiers participatifs, Programme itinérant, Activation et accompagnement, Région de Marseille, Intervention artistique et culturelle, Passé, Espace public

Cap Fada 1 Martigues Publiée le 11.06.20

En quelques mots

Du 23 au 28 juil­let 2019, Yes We Camp pro­pose un nou­veau type d’expérimentation de l’espace pub­lic, en plaçant au cen­tre l’implication et la par­tic­i­pa­tion du pub­lic à la pro­gram­ma­tion pro­posée sur l’esplanade des Aires, au cen­tre de Mar­tigues. Ham­mam, open-bar­be­cues, jeux et bru­misa­teur géant… Autant d’installations inso­lites pour se déten­dre, manger voire même dormir sur place, face à l’étang de Berre.

Cap Fada : bilan des trois édi­tions 

Retour en images !

Cap Fada 2 Cap Fada 3

Informations clés

Dates
Du 23 au 28 juil­let 2019

Con­struc­tions
2 radeaux con­stru­its par Con­struct Lab
20 plate­formes en bois pour accueil­lir des tentes au bord de l’étang de Berre

Événe­ments itinérants
6 micro-aven­tures organ­isées à tra­vers le ter­ri­toire

Principaux partenaires

Mairie de Mar­tigues
Com­mande de la Mairie dans le cadre du fes­ti­val esti­val “Fada du monde”

Con­struct Lab
Con­struc­tion de radeaux sur site puis mise à l’eau fes­tive

Les vélos des Etangs
Mise à dis­po­si­tion de 9 vélos pour la semaine et pour les micro-aven­tures

La petite histoire

Par­mi les nom­breuses activ­ités pro­posées tout au long de la semaine, un ate­lier de sculp­ture sur mel­on a eu lieu à CAP FADA, organ­isé par une bénév­ole venue de Mul­house. Gros suc­cès pour une activ­ité encore inédite sur un pro­jet Yes We Camp !

Plus d’informations

Les Gazettes de la semaine, La revue de presse, Plus de pho­tos

Evénement culturel et artistique, Architecture et chantiers participatifs, Programme itinérant, Activation et accompagnement, Région de Marseille, Intervention artistique et culturelle, Passé, Espace public

Cap Fada 2 Martigues Publiée le 14.09.20

En quelques mots

Pour sa deux­ième édi­tion, l’événe­ment pop­u­laire Cap Fada s’adapte et se trans­forme en un grand con­cours de radeaux à Mar­tigues !
De juil­let à sep­tem­bre 2020, Yes We Camp provoque l’organisation d’une série de fêtes de quartiers aux qua­tre coins de la ville. À chaque événe­ment, les habi­tants s’organisent pour pré­par­er des repas, s’exprimer sur scène ou accueil­lir des artistes. À cha­cune des dates, un col­lec­tif de con­struc­teur accom­pa­gne le quartiers dans la con­struc­tion d’une embar­ca­tion déli­rante. 

En sep­tem­bre, Cap Fada réu­nit l’ensemble des quartiers et leurs radeaux pour un week­end de pure folie. En guise de bou­quet final, une grande parade sur l’eau, sur le canal cen­tral de Mar­tigues !

Cap Fada : bilan des trois édi­tions 

Retour en images !

Cap Fada 1 Cap Fada 3

Informations clés

Dates
Tournée du 15 juil­let au 15 sep­tem­bre 2020
26 & 27 sep­tem­bre 2020 : la grande parade

En chiffres
8 radeaux con­stru­its
1200 repas pré­parés  par les quartiers
1500 par­tic­i­pant à Cap Fada
100 per­son­nes sur l’eau pour la parade

Principaux partenaires

Mairie de Mar­tigues
Com­mande de la Mairie dans le cadre du fes­ti­val esti­val “le bel été marté­gal”

Le Cer­cle de Voile de Mar­tigues 

Les Maisons de Quarti­er de Mar­tigues

À retenir

  • Stim­uler les capac­ités accueil­lante des quartiers en finançant une pro­gram­ma­tion et une restau­ra­tion locale.
  • L’idée du con­cours de radeau comme un fil con­duc­teur pour tra­vailler au coeur des quartiers puis les réu­nir tous autour d’un évène­ment col­lec­tif.
  • Le tra­vail croisé entre ser­vice d’une mairie, acteur tiers et maisons de quartiers.

Plus d’informations

Plus de pho­tos

Evénement culturel et artistique, Architecture et chantiers participatifs, Patrimoine remarquable, Programme itinérant, Opération d'urbanisme, Alimentation et restauration, Formation et atelier créatif, Activation et accompagnement, Accueil de groupes, Bâtiment vacant, Intervention artistique et culturelle, Passé, Espace public

L’Ambassade Bordeaux Publiée le 15.09.20

En quelques mots

Pour sa sai­son cul­turelle esti­vale 2019, la Ville de Bor­deaux invite Yes We Camp à inve­stir les anci­ennes Archives Munic­i­pales, instal­lées dans un hôtel par­ti­c­uli­er du cen­tre-ville, qui était fer­mé au pub­lic depuis qua­tre ans. En quelques mois, Yes We Camp invente un pro­jet d’usage, à réalis­er avec la mobil­i­sa­tion d’une dizaine de col­lec­tifs et artistes locaux.
Résul­tat : une grande salle de pro­jec­tion, un espace accueil, un dor­toir pour accueil­lir des rési­dences, une scène ouverte, et une cui­sine-buvette déployée dedans-dehors, sous la glycine cen­te­naire qui débor­de sur la rue. Le pro­jet s’appelle l’Ambassade. Ambas­sade des par­tic­i­pants à la sai­son cul­turelle, et ambas­sade des Républiques Nomades, événe­ments de 24h que nous pro­posons en dif­férents points du ter­ri­toire bor­de­lais. Au bar, vins et bières soigneuse­ment choi­sis, et en cui­sine, carte blanche à l’association Ernest, qui utilise la restau­ra­tion comme out­il de sol­i­dar­ité.

Informations clés

Date
Du 25 juin au 20 août 2019

En chiffres
7 col­lec­tifs bor­de­lais mobil­isés pour les chantiers
52 jours d’ouverture
10 000 bières servies

La petite histoire

Les Républiques Nomades, micro-événe­ments de 24h pro­posés tout au long de l’été aux qua­tre coins du ter­ri­toire bor­de­lais, pro­po­saient aux habi­tants de décou­vrir leur quarti­er d’une façon inédite : par exem­ple, 24 tentes con­stru­ites en trois jours ont per­mis au pub­lic de dormir en bivouac dans un parc du cen­tre ville ! 

En savoir plus

Insta­gram,Revue de presse

Ailleurs dans le monde, Architecture et chantiers participatifs, Programme itinérant, Alimentation et restauration, Vive les Groues, Activation et accompagnement, Accueil de groupes, Terrain de plein air, Passé, Région de Paris

Stun Camp Nanterre Publiée le 16.09.20

En quelques mots

Yes We Camp et Com­mu­na organ­isent en octo­bre 2019 la pre­mière édi­tion du Stun Camp à Vive les Groues, à deux pas de la Défense. Nous invi­tons activistes, acteurs du change­ments et curieux à créer, réfléchir et faire la fête pen­dant dix jours dans un lieu hors du com­mun.

Nous accom­pa­gnons la méta­mor­phose en cours du site en imag­i­nant de nou­veaux espaces utiles à la com­mu­nauté : con­struc­tion d’une yourte, d’un espace de com­postage, d’un bar­be­cue géant, d’une ruche à abeilles ou encore d’un four à pain.

Le pro­gramme, à haute valeur par­tic­i­pa­tive et des­tiné à favoris­er les échanges et la réflex­ion col­lec­tive, inclut chantiers col­lec­tifs, ate­liers de tra­vail, con­férences et per­for­mances créa­tives avec des par­tic­i­pants venus de toute l’Europe inscrits au préal­able.

Informations clés

Dates
octo­bre 2019

En chiffres
10 jours
9 000m² d’espace de jeu
100 acteurs du change­ment
des pos­si­bil­ités infinies !

Partenaires

Com­mu­na : les cousins belges de Yes We Camp

À retenir

En savoir plus

Site web de l’événe­ment 

Ailleurs dans le monde, Architecture et chantiers participatifs, Programme itinérant, Alimentation et restauration, Vive les Groues, Activation et accompagnement, Accueil de groupes, Terrain de plein air, Passé

Taiwan Taiwan Publiée le 11.06.20

En quelques mots

L’ancienne base mil­i­taire Tai­wan Air Force située en plein cœur de Taipei est en pleine recon­ver­sion, avec l’ambition d’en faire un cen­tre cul­turel plus ouvert sur l’in­no­va­tion sociale qu’un cen­tre d’art clas­sique. Dans le cadre du volet “social inno­va­tion” d’un pro­gramme d’échange entre min­istères de la cul­ture français et taïwanais, Yes We Camp a été invité à Taipei aux côtés de l’équipe du Cen­tqua­tre pour pro­pos­er des actions per­me­t­tant d’ouvrir le site sur la ville. 

Notre inter­ven­tion a pris la forme de deux ate­liers in-situ de 10 jours cha­cun. Un pre­mier temps sur place pour tra­vailler sous forme d’ateliers créat­ifs et en intel­li­gence col­lec­tive afin de mieux saisir les enjeux de l’ouverture du site sur la ville et de pou­voir trans­met­tre notre exper­tise en terme d’ac­cueil du pub­lic. Une pre­mière étape qui a per­mis de réalis­er un “livret des pos­si­bles” avec les équipes sur place. Sur la base de ce livret, nous avons décidé col­lec­tive­ment d’organiser un sec­ond temps comme une rési­dence artis­tique, afin de con­stru­ire du mobili­er per­me­t­tant un pre­mier accueil sur les espaces extérieurs du site. Nous avons conçu et con­stru­it une maque­tte du site à échelle mobili­er, les bâti­ments prenant les dimen­sions de tables chaise, transats, le tout sur roulette à assem­bler comme un puz­zle.

Informations clés

Dates
2018 

En chiffres
Deux ate­liers de 10 jours
22 jours sur place

Type d’e­space
Anci­enne base aéri­enne en recon­ver­sion

Partenaires

Min­istère de la cul­ture de Tai­wan

Bureau Français de Taipei

Tai­wan Comtem­po­rary Cul­ture Lab C‑LAB

Urban Tai-Ouan

La petite histoire

Lors de la pre­mière vis­ite du site avec l’équipe, nous sommes tombés sur un ancien cof­fre fort des années 50. En véri­fi­ant si il n’y avait pas de dou­ble fond, nous avons décou­vert une masse de doc­u­ments datant de cette époque, avec une vraie valeur his­torique. Lors de notre sec­ond séjour, ils étaient exposés sous verre, comme au musée !

Plus d’informations

Plus de pho­tos, Site inter­net du C‑Lab