loader image
Césure, Evénement culturel et artistique, Alimentation et restauration, Accueil de groupes, Bâtiment vacant, Gestion de tiers-lieux, En cours, Région de Paris

La cantine de Césure Publiée le 09.01.23

En quelques mots

 

Césure est un nou­veau lieu parisien de 25 000m², accueil­lant un vaste espace de tra­vail pour 200 struc­tures occu­pantes et 2 000 étudiant·es de cinq écoles dif­férentes. Césure est un pro­jet porté par la coopéra­tive Plateau Urbain en parte­nar­i­at avec Yes We Camp.

Depuis l’été 2022, l’ancien cam­pus de Sor­bonne-Nou­velle Cen­si­er s’est trans­for­mé en un ter­rain d’expérimentation, de pro­gram­ma­tion cul­turelle et fes­tive, afin d’inventer de nou­velles manières d’apprendre les un·es des autres.

Depuis mai 2023, Yes We Camp pilote une can­tine où les habitant·es du quarti­er,  les travailleur·euses et les étudiant·es installé·es sur le site vien­nent se retrou­ver, bien manger et bien boire. 

L’association pro­pose une cui­sine gour­mande, faite mai­son et raison­née, un bar engagé et une buvette extérieure.

L’of­fre du lieu est com­plétée depuis sep­tem­bre 2023 par une bou­tique sol­idaire Emmaüs Cam­püs, portée par Emmaüs Défi, et dont les salarié·es sont en par­cours d’in­ser­tion.

Cette com­po­si­tion d’of­fre dans une démarche d’économie cir­cu­laire à des­ti­na­tion des étudiant·es inédite en France.

La cantine à la sauce Yes We Camp

 

Chez Yes We Camp, on aime bien manger et bien boire.
L’association s’engage dans le pro­jet Césure à tra­vers une cui­sine gour­mande à faible impact écologique et à forte valeur sociale.

En quelques mots, la Can­tine de Césure, c’est :

Des plats faits mai­son, essen­tielle­ment végé­tariens, bons et copieux à des prix abor­d­ables et con­scients (entrée 4€ / plat 10€ / dessert 4€ / For­mule 16€).
Des pro­duits sour­cés, à 85% d’origine biologique et en prove­nance d’île-de-France dès que pos­si­ble. Four­nisseurs prin­ci­paux : Le Zingam pour les légumes, Le Bateau de Thibault pour le pois­son et Archibald pour le pain.
Une carte de bois­sons par des four­nisseurs indépen­dants et français : les bières de La Com­pag­nie des Bois­sons Vivantes et d’Arthur Poi­son, le Meuh Cola de Solibulles, la gin­ger beer de Umà, la bière IPA sans alcool Trot­tinette, les vins d’Iroma et des Amis Coteaux, ou encore le café d’Esperanza.
Un lieu de lutte con­tre la pré­car­ité : des repas et les cafés sus­pendus offerts à des per­son­nes en sit­u­a­tion de pré­car­ité, d’ex­clu­sion ou d’isolement issus du réseau Car­il­lon de la Cloche, des repas à prix libre en sou­tien d’association engagées, un lieu sans oblig­a­tion de con­som­mer et des tar­ifs préféren­tiels pour les étudiant·es de l’université Paris 1

Les partenaires

 

  • Plateau Urbain (por­teur du pro­jet)
  • Epau­rif (pro­prié­taire du bâti­ment)
  • Aurore (concierg­erie sol­idaire)
  • Emmaüs Cam­püs qui dépend de Emmaüs Défi

Informations pratiques

#ali­men­ta­tio­nen­gagee #economiecir­cu­laire #lutte #etu­di­ant #cir­cuit­court

🕛 La Can­tine est ouverte le mar­di de 11h à 15h, du mer­cre­di au ven­dre­di de 11h à 00h et le same­di de 12h à 00h (Déje­uner : de 12h à 14h)

📍Le tout à Césure, 13 rue San­teuil, Paris 5ème

🗞️ presse@yeswecamp.org

📸 Jade Col­in­eaux

Site inter­net de Césure, Face­book, Insta­gram

Académie du Climat, Evénement culturel et artistique, Patrimoine remarquable, Alimentation et restauration, Activation et accompagnement, Accueil de groupes, Bâtiment vacant, Gestion de tiers-lieux, Passé, Région de Paris

La buvette-cantine de l’Académie du climat Paris Publiée le 03.09.21

L’Académie du Climat

Lieu d’intelligence col­lec­tive et d’actions, le pro­jet porté par la Ville de Paris, l’Académie du Cli­mat, souhaite don­ner à toutes et à tous les moyens de com­pren­dre, d’expérimenter et de se mobilis­er sur les défis envi­ron­nemen­taux pour con­stru­ire ensem­ble les chemins vers un futur désir­able.

Au pro­gramme : des con­férences, des ate­liers, une man­u­fac­ture tex­tile, un fablab, de la médi­a­tion pour les sco­laires, une bib­lio­thèque, un eco-média, un éco-work­ing pour les jeunes engagé·es, une cour végé­tal­isée, un gym­nase, une cui­sine péd­a­gogique, un labo d’é­co-con­struc­tion ou encore un ate­lier brico­lage…

Site inter­net

La mission de Yes We Camp

Dès son ouver­ture en 2021, la Ville de Paris fait appel à Yes We Camp pour créer un espace com­mun con­vivial et par­tic­i­patif visant à faciliter la ren­con­tre et l’échange autour de la cause cli­ma­tique et ses impacts soci­aux.

La buvette-can­tine de l’Académie du Cli­mat voit ain­si le jour.

Notre Buvette-Cantine

La Buvette-Can­tine s’engage à tra­vers une carte ultra locale et des événe­ments cul­turels, mil­i­tants, gra­tu­its et fes­tifs.

Les équipes ont aus­si pen­sé cet endroit comme lieu de repère et de sol­i­dar­ité.

Pour les professionnel·les et les par­ti­c­uliers, des tables et des espaces sont égale­ment réserv­ables.

Une cantine végétarienne

Les pro­duits sont locaux, de sai­son et à prix doux et con­scients avec en cui­sine :

Le midi : notre parte­naire engagée Sumac et Romarin

Le soir et au goûter : une cheffe de Yes We Camp

Une carte de boissons engagée

Nous sélec­tion­nons des four­nisseurs indépendant·es et locaux, qui parta­gent nos valeurs et engage­ments.

Nos four­nisseurs : La Com­pag­nie des bois­sons vivantes, Iro­ma, Archibald, Bap Bap, Grain de sail, Super­pro­duc­teur, Cocomi­ette, Pop Maté.

Des événements culturels, militants, gratuits et festifs

Au pro­gramme : con­cert, expo­si­tion, stand up, théâtre, pro­jec­tion, débat, ate­lier…

Avec la com­plic­ité de : Planète Boum Boum, Green­wash­ing Com­e­dy Club, Alter­nat­i­ba Paris, Le Bruit qui court, Gogo Green et bien d’autres !

Toute la pro­gram­ma­tion per­met de don­ner la parole à des col­lec­tifs, des asso­ci­a­tions et des artistes engagé·es dans la lutte con­tre le dérè­gle­ment cli­ma­tique. Le volet artis­tique est cen­tral, ce qui per­met d’appréhender les ques­tions cli­ma­tiques sous un nou­v­el angle.

Un lieu repère de solidarité


Nos actions et nos parte­naires :
  • Chicorée et repas sus­pendus
  • Réseau Car­il­lon de La Cloche
  • Petits-déje­uners avec les béné­fi­ci­aires d’Emmaüs Sol­i­dar­ité pen­dant l’hiver
  • Repas partagés avec Le Sec­ours Catholique et les Écho-Char­lie
  • Pré­pa­ra­tion de repas avec nos sur­plus et les inven­dus du quarti­er pour les maraudes

Voir l’a­gen­da des événe­ments

Accueil de groupes

Pri­va­tis­er un espace à la Buvette-Can­tine de l’Académie du Cli­mat, c’est partager ses engage­ments et ambi­tions cli­mat avec ses col­lab­o­ra­teur-ices et ami·e·s, tout en sou­tenant le fonc­tion­nement d’un lieu.

3 espaces sont disponibles à la pri­vati­sa­tion ↓

Pla­que­tte de pri­vati­sa­tion des espaces ici

📩 Pri­vati­sa­tion et réser­va­tions de groupe à par­tir de 10 per­son­nes : buvetteduclimat@yeswecamp.org

Infos pratiques

🕛 Horaire d’ouverture : du mer­cre­di au same­di de 11h à 00h

📩 Pro­pos­er un événe­ment : academieduclimat@yeswecamp.org

🗞️ presse@yeswecamp.org

📍Académie du Cli­mat, 2 Pl. Bau­doy­er, 75004 Paris

Suivez nous !

Twit­ter . Face­book . Insta­gram

📸: Jade Col­in­eaux

Les Amarres, Evénement culturel et artistique, Architecture et chantiers participatifs, Patrimoine remarquable, Alimentation et restauration, Accueil de groupes, Bâtiment vacant, Gestion de tiers-lieux, En cours, Région de Paris, Hébergement social et insertion

Les Amarres Paris Publiée le 10.09.21

En quelques mots

Les Amar­res est un tiers-lieu sol­idaire et fes­tif sur les quais d’Austerlitz, dans le 13e arrondisse­ment à Paris. Les anciens locaux apparte­naient le port autonome de Paris.

C’est en bord de Seine dans 4 000 m², que les Amar­res accueille des familles et des hommes en sit­u­a­tion d’ex­il et de pré­car­ité (presque 300 per­son­nes quo­ti­di­en­nement), pour leur apporter des soins de pre­mière néces­sité, ain­si que 24 acteurs de l’économie sociale et sol­idaire. Le soir, Les Amar­res se trans­forme en buvette sol­idaire à la pro­gram­ma­tion fes­tive ori­en­tée sur l’hospitalité et les jus­tices sociales.

Des espaces sont égale­ment disponibles à la loca­tion : pla­que­tte pri­vati­sa­tion.

Les chiffres clés du projet

  • Date de créa­tion : 2021
  • Nom­bre de salariés Yes We Camp : 10 ETP
  • Struc­ture : 4 000 m² en bord de Seine
  • Offres d’hébergement : accueils de jour (x2)
  • Pub­lic : 300 per­son­nes en sit­u­a­tion de vul­néra­bil­ité
    et de pré­car­ité
  • Réseau : 24 asso­ci­a­tions de l’ESS

Les partenaires

  • L’as­so­ci­a­tion Aurore (co-pilote)
  • La Fon­da­tion de France (financeur)

En savoir plus

#accueil #dig­nite #accueilde­jour #ali­men­ta­tio­nen­gagee #fete #sol­idaire #paris

🕛 Les Amar­res sont ouverts jeu­di 18h-23h30, ven­dre­di 18h-01h, same­di 11h-01h.

📍24 Quai d’Auster­litz, 75013 Paris

🗞️ presse@yeswecamp.org, bonjour@les-amarres.org

Face­book . Insta­gram Site inter­net

Evénement culturel et artistique, Architecture et chantiers participatifs, Alimentation et restauration, Accueil de groupes, Jardinage et agriculture urbaine, Terrain de plein air, Bâtiment vacant, Gestion de tiers-lieux, En cours, Région de Paris, Hébergement social et insertion

Bercy Beaucoup Paris Publiée le 06.09.21

En quelques mots

L’émergence con­tribu­tive d’un quarti­er en devenir.

L’occupation du site de Bercy-Char­en­ton, c’est l’occasion d’un espace disponible pour quelques années : un ter­rain en friche, des bureaux désaf­fec­tés au-dessus d’un cen­tre d’hébergement d’urgence, un pro­jet de ZAC en trans­for­ma­tion, avec des acqui­si­tions pro­gres­sive de fonci­er à trans­former.

C’est aus­si l’ambition de trans­former ces espaces disponibles en un cadre auda­cieux, généreux et fer­tile, un envi­ron­nement mis en com­mun, pour accueil­lir les ini­tia­tives expéri­men­tales de cha­cun et d’aujourd’hui, qui con­tribue à des solu­tions col­lec­tives désir­ables pour le quarti­er de demain.

Les inten­tions du pro­jet :

  • Amé­nag­er un espace beau, accueil­lant et out­il­lé
  • Créer une com­mu­nauté d’acteurs et de pra­tiques engagées et con­viviales
  • Soutenir et aug­menter les activ­ités de l’association Aurore
  • Expéri­menter autour de l’économie cir­cu­laire et de la nature en ville
  • Fournir un espace de dia­logue pour la pré­fig­u­ra­tion de la ZACUn lieu pour con­cré­tis­er et co-con­stru­ire des pro­jets, toutes sortes d’initiatives expéri­men­tales, artis­tiques, économiques et sol­idaires, avec en per­spec­tive : l’émergence con­tribu­tive d’un quarti­er en devenir, celui de la ZAC de Bercy-Char­en­ton.

Informations clés

Dates :
2021-…

Le same­di 21 mai 2022, Bercy Beau­coup sort de terre !

Horaires :

Jardin : tous les jours de 10h à 17h
Guinguette La Javelle :
Du mar­di au ven­dre­di de 17h à 00h
Same­di et dimanche de 12h à 00h

Chiffres :

  • 9 000 m² de jardins et de plein air ouverts au pub­lic
  • 580 per­son­nes déjà accueil­lies dans 3 cen­tres d’hébergement
  • 1 guinguette fes­tive et sa pro­gram­ma­tion cul­turelle gra­tu­ite et pêchue
  • 40 parte­naires bien­tôt instal­lés dans
  • 1 800 m² d’ateliers-bureaux et sur le jardin
  • 1 ressourcerie des jardinier·e·s
  • 1 guichet d’accueil des impli­ca­tions volon­taires

Partenaires

Com­man­di­taires :
SNCF Immo,
Ville de Paris,
Sema­pa.

Parte­naires :
Plateau Urbain,
Coup de Pouss­es,
Asso­ci­a­tion Aurore,
La Javelle.

En savoir plus

Site Bercy Beau­coupSite Ville de Paris

Face­bookInsta­gram

Evénement culturel et artistique, Architecture et chantiers participatifs, Alimentation et restauration, Coco Velten, Accueil de groupes, Jardinage et agriculture urbaine, Région de Marseille, Bâtiment vacant, Gestion de tiers-lieux, Passé, Espace public, Hébergement social et insertion

Coco Velten Marseille Publiée le 03.02.20

En quelques mots

Coco Vel­ten, c’est le résul­tat d’un pari pris en 2018 par la pré­fec­ture des Bouch­es-du-Rhône, à l’initiative des ate­liers du Lab Zéro, avec Yes We Camp, rejoint par Plateau Urbain et le Groupe SOS Sol­i­dar­ités. Son but : val­oris­er le pat­ri­moine fonci­er vacant de l’État, en y dévelop­pant des pro­jets d’innovation à haute valeur socié­tale. Le pro­jet de cohab­i­ta­tion, repose sur un site réha­bil­ité partagé entre des per­son­nes hébergées, des arti­sans et des entrepreneur·se·s de l’économie sociale et sol­idaire.

Der­rière ce pari, plusieurs inten­tions : démon­tr­er qu’un cen­tre d’hébergement social a droit de cité en cœur de ville ; qu’un équipement de quarti­er qui n’est ni une bib­lio­thèque publique, ni un cen­tre d’activité ou une école, peut aus­si rem­plir des fonc­tions d’apprentissage, d’éveil, de ren­con­tre, et de créa­tion ; qu’il est pos­si­ble, via des lieux qui accueil­lent les impli­ca­tions de tous.tes, de devenir co-créateur.rice de son quo­ti­di­en ; que dif­férents usages et dif­férents publics au même endroit vont s’enrichir mutuelle­ment grâce à une juste médi­a­tion ; qu’en cen­tre-ville peu­vent exis­ter des espaces ouverts à tous.tes où il est pos­si­ble de venir se repos­er sans oblig­a­tion de con­som­mer. Parce qu’elles pré­su­ment d’un change­ment de pos­ture de tous.tes ceux.celles qui s’engagent dans ce pro­jet, ces inten­tions sont ambitieuses. Nous les con­cevons cepen­dant de manière réal­iste : notre engage­ment est d’abord d’essayer, ensem­ble.

Après de belles années passées à vos côtés, Coco Vel­ten a fer­mé ses portes au mois de décem­bre 2023. Pour mieux com­pren­dre le pro­jet et revenir sur cette belle aven­ture, nous vous pro­posons de lire cet état des lieux.

Texte — Ne m’ap­pelez plus tem­po­raire, appelez-moi émer­gence. 

État des lieux de Coco Vel­ten 

Les informations clés

Dates : 2019 — 2023

En chiffres :

  • 135 per­son­nes logées au sein de la rési­dence sociale,
  • 55 ate­liers bureaux accueil­lis, soit 130 per­son­nes qui dévelop­pent leur activ­ité au quo­ti­di­en, 
  • 261 évène­ments cul­turels et artis­tiques gra­tu­its co-organ­isés, 
  • 35 artistes en rési­dence, 
  • 738 jeunes plants pour végé­talis­er le quarti­er, 
  • 32 220 repas pour les per­son­nes sans domi­cile fixe.
  • 1950 col­is ali­men­taires pour les familles du quarti­er de Bel­sunce 
  • 205 bénév­oles qui ont mis du cœur à l’ouvrage

856 vis posées dans le cadre de chantiers par­tic­i­pat­ifs

Bud­get :

650 000 euros en bud­get de fonc­tion­nement,
1/3 sub­ven­tions — 2/3 aut­o­fi­nance­ment.

Les partenaires

  • Groupe SOS
    Héberge­ment d’urgence et accueil des per­son­nes vul­nérables.
  • Plateau Urbain
    Ani­ma­tion de la com­mu­nauté des Ate­liers-bureaux et médi­a­tion avec le quarti­er. 
  • Lab Zéro et Pré­fec­ture des Bouch­es-du-Rhône
    Amé­nageur et pro­prié­taire du site.

Les financeurs : Fon­da­tion SNCF, Fon­da­tion Truf­faut, Pré­fec­ture de Région (dont PDEC), Aix-Mar­seille Métro­pole (Investisse­ment — FIH), Trem­plinAs­so (CGET), Euroméditer­ranée, Direc­tion Régionale des Affaires Cul­turelles (DRAC), Caisse des Dépôts et Consigna­tions, Con­seil Région­al (Investisse­ment), Con­seil Départe­men­tal, Quartiers d’été (CGET), Lab Zéro, Pré­fec­ture des Bouch­es-du-Rhône.

Informations pratiques

#ali­men­ta­tio­nen­gagee #economiecir­cu­laire #lutte #pre­carite #cul­ture #art #chantier #Mar­seille

🕛 Coco Vel­ten était ouvert mar­di 9h – 18h, mer­cre­di 9h – 22h, jeu­di 9h – 22h, ven­dre­di 9h – 23h, same­di 11h – 23h, le lieu est doré­na­vant fer­mé

📍Coco Vel­ten, 16 rue Bernard du Bois, 13001 Mar­seille

🗞️ presse@yeswecamp.org

Site inter­net, Face­book, Insta­gram

Maison Faitout, Accueil de groupes, Jardinage et agriculture urbaine, Terrain de plein air, Gestion de tiers-lieux, En cours, Région de Paris, Hébergement social et insertion

Maison Faitout Publiée le 24.06.22

En quelques mots

Les asso­ci­a­tions Aurore et Yes We Camp sont lau­réates de l’appel à pro­jet  “À l’orée de la Petite Cein­ture”, lancé par la SNCF Immo en 2020. Pen­dant douze ans, les deux struc­tures vont occu­per un bâti­ment de 300 m² et un jardin de 200 m² situés rue Flo­ri­an dans le 20ème arrondisse­ment de Paris et les ouvrir au pub­lic, avec pour objec­tifs : 

- Per­me­t­tre l’insertion pro­fes­sion­nelle et l’inclusion sociale de publics en sit­u­a­tion d’exclusion et/ou pré­car­ité

- Favoris­er la ren­con­tre, la médi­a­tion, le partage, et le diver­tisse­ment, dans un lieu com­mun à tous (familles, liens intergénéra­tionnels, …)

- Sen­si­bilis­er les par­ties prenantes au respect de l’environnement (édu­ca­tion aux sci­ences et vie de la terre) et pra­ti­quer ensem­ble la tran­si­tion écologique et sociale (cir­cuits courts, pra­tiques respon­s­ables, réem­plois, tar­ifs adap­tés)

Dès 2023, la Mai­son Faitout fourni­ra un ser­vice d’accueil et d’accompagnement social aux per­son­nes en sit­u­a­tion de pré­car­ité suiv­ies par l’association Aurore ain­si qu’un Plateau Tech­nique Restau­ra­tion per­me­t­tant la for­ma­tion et l’accès à l’emploi de publics en inser­tion. Ouvert au quarti­er, le lieu pro­posera égale­ment un bar et un point de restau­ra­tion affichant une carte acces­si­ble, com­posée de pro­duits locaux et de sai­son. La richesse du lieu per­me­t­tra égale­ment d’offrir une pro­gram­ma­tion cul­turelle var­iée et acces­si­ble à tous, ain­si que la mise à dis­po­si­tion d’espaces pri­vati­s­ables.

Il s’agit ici de val­oris­er l’écosystème et le pat­ri­moine exis­tant de la Petite Cein­ture. Le cachet de la mai­son et la bio­di­ver­sité foi­son­nant autour du site, seront aus­si l’occasion de sen­si­bilis­er les habi­tants du quarti­er à l’observation et au respect de l’environnement.

Enfin, le pro­jet a pour voca­tion de s’inscrire au sein des réseaux asso­ci­at­ifs et cul­turels exis­tants, tout en dévelop­pant des passerelles vertueuses avec les com­merçants de prox­im­ité.

Informations clés

  • Juin — Sep­tem­bre 2022 : ouver­ture occa­sion­nelle du jardin au pub­lic
  • Sep­tem­bre 2022 : début des travaux de la mai­son
  • Print­emps 2023 : ouver­ture de Mai­son Faitout

Partenaires

À retenir

Un pro­jet con­cret de vivre-ensem­ble, créé pour et avec  l’ensemble des acteurs·rices du 20ème arrondisse­ment, quarti­er Saint-Blaise. Le pro­jet investit un site, ini­tiale­ment privé et vacant, pour le réha­biliter en lieu d’accueil incon­di­tion­nel autour des thé­ma­tiques de l’insertion-restauration et de la nature en ville.

En savoir plus

Page Face­book

Vidéo de présen­ta­tion du pro­jet 

Evénement culturel et artistique, Accueil de groupes, Terrain de plein air, Intervention artistique et culturelle, En cours, Espace public, Région de Paris

Destination Sausset 3 Publiée le 11.07.22

En quelques mots

C’est repar­ti pour Des­ti­na­tion Saus­set ! Hemis­phère, le géant vais­seau gon­flable, est prêt à se déploy­er une nou­velle fois sur la pelouse du parc du Saus­set, qui accueillera une pro­gram­ma­tion fes­tive et créa­tive du 17 au 21 août 2022. Autour de cette grande bulle graviteront des activ­ités éclec­tiques ; musi­cales, artis­tiques, culi­naires, sportives et car­nava­lesques. Parade et pail­lettes pour les enfants, les par­ents, les habitué·es du parc et les curieux·ses ; tout le monde est invité à se join­dre à la fête, c’est gra­tu­it !

La pro­gram­ma­tion est ouverte, toute per­son­ne qui le souhaite peut pren­dre part à l’aventure en pro­posant une ani­ma­tion. Des ate­liers seront organ­isés tous les après-midis de 14h à 18h dans le parc, et la per­ma­nence se ter­min­era sur une parade col­orée le dimanche ! Soyez au ren­dez-vous paré·e·s de vos plus beaux cos­tumes !

C’est la troisième année con­séc­u­tive que Yes We Camp s’installe dans ce parc. En août 2020, le Con­seil Général de la Seine-Saint-Denis a fait appel à Yes We Camp pour créer des ani­ma­tions au Parc du Saus­set dans le cadre du pro­gramme Un bel été sol­idaire. L’association a alors pro­posé aux enfants et familles du départe­ment une aven­ture inédite com­posée de bivouacs et d’un pique-nique géant et inclusif : Ca va Saus­set ! L’année suiv­ante a eu lieu Des­ti­na­tion Saus­set, pro­posant cette fois une semaine de pro­gram­ma­tion fes­tive et artis­tique sur la pelouse des Prés-Car­rés.

Hemi­sphere est une œuvre gon­flable conçue par la designeuse berli­noise Max­ie Schnei­der et réal­isée aux Grands Voisins avec l’aide des artistes de Yes We Camp en 2019. C’est un dis­posi­tif immer­sif, une bulle géante et accueil­lante qui sert d’espace de pro­gram­ma­tion poly­mor­phe acces­si­ble pour toutes et tous.

Hémis­phère aux Grands Voisins

Le pro­gramme sur Face­book

Informations clés

Ça se passe du mer­cre­di 17 au dimanche 21 août 2022 de 14h à 18h au Parc du Saus­set (93), sur la pelouse des Prés-Car­rés, près de la Mai­son du parc.

Partenaires

Com­man­di­taires : Départe­ment Seine-Saint-Denis
Parte­naire d’accueil : Parc du Saus­set

En savoir plus

Ecrire à info@yeswecamp.org !

Evénement culturel et artistique, Opération d'urbanisme, Accueil de groupes, Terrain de plein air, Intervention artistique et culturelle, En cours, Espace public, Région de Paris

Champion·ne·s ! Publiée le 12.09.22

En quelques mots

Dans le 20e arrondisse­ment de Paris, au cœur du quarti­er Python-Duver­nois, une grande friche, mise à dis­po­si­tion de la Belle Friche par la SEMAPA, est amé­nagée en espace col­lec­tif et sportif à des­ti­na­tion des habitant.e.s du quarti­er.  Cet urban­isme tran­si­toire a pour objec­tif de pré­fig­ur­er les futurs amé­nage­ments paysagers et sportifs pour toutes et tous, qui ver­ront le jour à l’hori­zon 2024. La Friche est déjà en cours de trans­for­ma­tion, et de nom­breuses instal­la­tions y ont été con­stru­ites par les parte­naires du pro­jet, Ya+K .

Jusqu’en décem­bre 2023, la friche Plaine Air accueillera plusieurs asso­ci­a­tions et col­lec­tifs locaux et d’ailleurs pour se rassem­bler, jar­diner, s’amuser et faire du sport.

Yes We Camp y pro­posera deux grands temps forts, pour l’ou­ver­ture et la clô­ture de de la sai­son ! 

 

Temps#1

🏁Champion.ne.s ! 

La plus fun com­péti­tion sportive de la ren­trée 

Du 22 au 25 sep­tem­bre 2022 — Quarti­er Python-Duver­nois

Champion·ne·s ! est un événe­ment sportif décalé. Une inau­gu­ra­tion orig­i­nale et fes­tive de la friche Plaine Air qui per­met d’imaginer ensem­ble dif­férentes manières d’aborder la pra­tique du sport, un ren­dez-vous à des­ti­na­tion des sportives et sportifs de tous niveaux, en parte­nar­i­at avec les struc­tures du ter­ri­toire. 

 Ces pre­mières Olympiades de quarti­er, au fort reten­tisse­ment fran­cilien, invi­tent sportives et sportifs aguerri.e.s, marathonien.ne.s du dimanche, supporter.ices exalté.e.s, commentateur.ice.s avisé.e.s, collectionneur.euse.s de médailles et gardien.ne.s de buvette de club à unir leurs pas­sions pour trans­former la Friche Plaine Air en ter­rain de tous les défis ! Bas­ket­ball, escalade, joute, pétanque, vélo d’agilité, foot­ball-fenêtre, hula Hoop… des épreuves tra­di­tion­nelles ou inso­lites, à affron­ter en équipe, à grands ren­forts d’agilité, d’endurance et de sens de l’humour.

Avec le sou­tien du tis­su asso­ci­atif et des habitant.e.s du quarti­er Python-Duver­nois, il s’agit de faire écho aux mots d’Aimé Jaquet, qui déclarait, à l’aube de la mémorable vic­toire de l’équipe mas­cu­line de foot­ball au mon­di­ale 1998, “le sport est dépasse­ment de soi. Le sport est école de vie”. 

Le temps d’un week­end, nous pou­vons élargir à notre manière les murs de cette école en la ren­dant plus inclu­sive, fes­tive et généreuse.

Informations clés

  • Du 22 au 25 sep­tem­bre 2022 
  • Friche Plaine Air — Quarti­er Python-Duver­nois — Paris 

Partenaires

  • Coor­di­na­tion du pro­jet : La Belle Friche
  • Volet ani­ma­tion : Asso­ci­a­tion Human­i­taria, Yes We Camp
  • Chantiers par­tic­i­pat­ifs et con­struc­tion du mobili­er sur site : Les Com­pagnons Bâtis­seurs IDF
  • Mairie du 20ème — Ville de Paris
  • SEMAPA 
  • Ya+K

En savoir plus

Page Face­book de la Friche Plaine Air

Évène­ment Face­book 

Evénement culturel et artistique, Buropolis, Accueil de groupes, Région de Marseille, Bâtiment vacant, Gestion de tiers-lieux, Intervention artistique et culturelle, Passé

Buropolis Marseille Publiée le 06.09.21

En quelques mots

L’association Yes We Camp et plus de cinquante artistes mar­seil­lais se sont mobil­isés pour con­stru­ire un pro­jet ambitieux : l’occupation tem­po­raire d’un grand immeu­ble de bureaux dans le 9e arrondisse­ment de Mar­seille. Ce bâti­ment de 16 000 m², voué à la démo­li­tion, est occupé depuis le mois de févri­er par 200 artistes et par une école d’infirmières de la Croix Rouge. Le pro­jet, qui se déroule sur une durée de 18 mois, est soutenu par la Mairie de Mar­seille.

Buropo­lis, c’est la ten­ta­tive de créer un lieu d’art hybride dans lequel les artistes dis­posent des espaces habituels de pro­duc­tion et d’exposition mais égale­ment de la pos­si­bil­ité de pren­dre en main artis­tique­ment tous les petits aspects de la vie quo­ti­di­enne : manger, con­stru­ire, jar­diner, socialis­er.… Un lieu de tra­vail et de vie qui per­met le ray­on­nement des pra­tiques artis­tiques sur la manière de fab­ri­quer un envi­ron­nement et pro­pose un espace de dis­cus­sion sur la place des artistes à Mar­seille.

Vis­iter le site inter­net de Buropo­lis

Informations clés

Dates :
Jan­vi­er 2021 — Juin 2022.

Adresse :
343 bd Romain Rol­land, 13009 Mar­seille.

En chiffres :
16000 m² de bureaux,
9 plateaux.

A retenir

  • La crois­sance d’une effer­ves­cence cul­turelle face à une pres­sion fon­cière forte.
  • La trans­for­ma­tion de 16000 m² en un out­il imag­iné par ses usagers.
  • Une com­mu­nauté soudée autour d’un espace artis­tique partagé.
  • Une volon­té d’in­ter­face avec les publics par la créa­tion d’e­spaces ouverts à tou.te.s.
  • À venir : une pro­gram­ma­tion d’expositions, de per­for­mances et con­certs pro­posés par ses occu­pants, l’accueil de cours à des­ti­na­tion des enfants et l’ouverture d’une buvette au rez-de-chaussée.

En savoir plus

Insta­gram, Face­book

Une ques­tion ? bonjour@buropolis.org !

Evénement culturel et artistique, Alimentation et restauration, Coco Velten, Accueil de groupes, Région de Marseille, Bâtiment vacant, Gestion de tiers-lieux, En cours

La Cantine Coco Marseille Publiée le 15.09.20

En quelques mots

La Can­tine de Coco Vel­ten, c’est une cui­sine locale et anti-gaspillage, un lieu accueil­lant et engagé.

Nous util­isons des pro­duits locaux issus de l’agriculture raison­née : légumes cul­tivés par les maraich­ers de Provence, pois­sons pêchés au large des côtes méditer­ranéennes, café bio tor­ré­fié à Mar­seille, bière arti­sanale bio de la Drôme et de Mar­seille.
Nous dévelop­pons égale­ment une pro­duc­tion made in Coco : récolte de miel (ruch­es instal­lées sur le toit),  de champignons -(champignon­nière dans les Archives, au sous-sol), bois­sons fer­men­tées au gin­gem­bre avec les Infil­trés.
Avec les Alchimistes, nous avons engagé une réflex­ion sur la réu­til­i­sa­tion des déchets générés, notam­ment grâce au com­post.

La Can­tine est le prin­ci­pal espace d’ouverture et de cohab­i­ta­tion du pro­jet Coco Vel­ten. Plusieurs publics s’y retrou­vent : les rési­dents, les per­son­nes qui y tra­vail­lent, les voisins et habi­tants du quarti­er, les curieux et les habitués pour les ven­dredis soirs. La Can­tine est un espace d’accueil incon­di­tion­nel : il n’y a pas d’obligation de con­som­mer. Toutes les activ­ités pro­posées sont gra­tu­ites, et il est pos­si­ble d’offrir un café à son voisin grâce au sys­tème de cafés et de repas sus­pendus. 50 repas par jour par­tent en maraude pour les per­son­nes sans domi­cile fixe. Les plats de cette aide ali­men­taire sont issus de la même pro­duc­tion que les plats des­tinés à la vente le midi.

Côté cui­sine, la Can­tine a d’abord un rôle d’incubateur : chaque mer­cre­di, des repas à prix libre sont con­coc­tés par ceux qui le souhait­ent (asso­ci­a­tions, col­lec­tifs, par­ti­c­uliers…). 30% des recettes sont rever­sées aux cuisiniers et 70% dans la cagnotte com­mune, per­me­t­tant de financer des pro­jets pour les Cocos (sor­tie pour les enfants de la rési­dence, for­ma­tion radio…).
Les pro­jets culi­naires Par­chi­ta, les Beaux Mets et Solz­in­ho se sont lancés et sont passés der­rière les fourneaux. La cui­sine est égale­ment ouverte à toute per­son­ne qui souhaite pro­pos­er des ate­liers culi­naires par­tic­i­pat­ifs.

Informations clés

Dates
2019 — …

En chiffres
80 places assis­es,
1 repas prix libre par semaine,
3 postes en inser­tion (résident.e.s de Coco Vel­ten),
50 repas par jour des­tinés aux maraudes.

Bud­get :
300,000 euros,
20% de sub­ven­tion pour finance­ment de l’aide ali­men­taire.

Rap­port du pro­jet d’Aide Ali­men­taire

Partenaires

  • Les infil­trés : pro­duc­tion de bois­sons naturelle­ment fer­men­tées.
  • Yem­ma Yum­my : trai­teur engagé aux saveurs du monde fait mai­son & des pro­duits frais éco-respon­s­ables.
  • La Maraude virage dépé : col­lec­tif sol­idaire de sup­port­ers Mar­seil­lais.
  • Les alchimistes : solu­tion de val­ori­sa­tion des biodéchets en com­post.
  • La Table de Cana (juin 2019) : pro­jet des Beaux Mets. Des per­son­nes du Cen­tre péni­ten­ti­aire des Baumettes en fin de peine ont cuis­inés les lundis et mardis du mois de juin 2019 dans la per­spec­tive de l’ouverture d’un restau­rant au sein de la prison. Après des ses­sions de for­ma­tions, la Can­tine de Coco Vel­ten était le restau­rant d’application.
  • Solz­in­ho (nov 2019 — mars 2020) : restau­ra­tion des Balka­ns, incubé pour assur­er les ser­vices du soir.
  • Par­chi­ta (avril 2019 — avril 2020) : restau­rant Sud améri­cain, incubé à Coco Vel­ten pen­dant 12 mois. 

Parte­naires financiers :

Fon­da­tion de France (2021), Fon­da­tion Vin­ci (2020), Fon­da­tion Car­i­tas (2020), Fond Hash­tag (2020), Fond épi­curien (2020), Haut com­mis­sari­at lutte con­tre la pau­vreté.

 

La petite histoire

Le pre­mier mer­cre­di repas prix libre a été cuis­iné par Mohammed aka Momo, un jeune réfugié soma­lien en mis­sion de ser­vice civique sur les chantiers par­tic­i­pat­ifs au sein de Coco Vel­ten. Momo souhaitait faire décou­vrir les plats de son enfance à tous les Cocos. Le repas prix libre s’est clô­turé par une stand­ing ova­tion. Depuis sa pre­mière incur­sion dans la cui­sine de la Can­tine, il a décou­vert une nou­velle voca­tion et tra­vaille aujourd’hui avec des restau­ra­teurs mar­seil­lais !

En savoir plus

Site inter­net, Face­book, Insta­gram