loader image
Les Grands Voisins, Site bâti, Bâtiment vacant, Tiers lieux solidaires, Cafés et restaurants, Passé, Paris, Hébergement social, Camping

Les Grands Voisins Paris Publiée le 03.06.20

En quelques mots

Avenue Den­fert-Rochere­au à Paris. L’hôpital Saint-Vin­cent de Paul ferme ses portes, la Ville reprend le site pour dévelop­per de nou­veaux loge­ments. Avant que les travaux ne com­men­cent, il existe un moment de latence de plusieurs années. C’est dans ce con­texte, et sur la base de la ques­tion “Com­ment utilis­er avec audace et générosité un site de qua­tre hectares tem­po­raire­ment disponible au cœur de Paris ?” que s’est con­stru­it le pro­jet Grands Voisins. Les locaux vides de l’ancien hôpi­tal ont d’abord accueil­li des per­son­nes sans domi­cile, puis des arti­sans, asso­ci­a­tions ou jeunes struc­tures qui y ont instal­lé leurs ate­liers et bureaux. Nous avons ensuite ouvert le site au pub­lic, avec des amé­nage­ments famil­i­aux et sportifs, un camp­ing, de la restau­ra­tion, une salle de con­férences, des activ­ités cul­turelles et une pro­gram­ma­tion artis­tique. Le pro­jet devient rapi­de­ment une des­ti­na­tion, un lieu très vivant où cohab­itent avec inten­sité des activ­ités sociales, pro­duc­tives, marchan­des et cul­turelles. Quand il arrive sur site, l’aménageur en charge de la réal­i­sa­tion du futur quarti­er pro­pose de pro­longer autant que pos­si­ble le pro­jet en par­al­lèle des chantiers, esti­mant que la vital­ité sociale pro­duite par les Grands Voisins con­tribue directe­ment à sa mis­sion d’aménagement urbain.

Le pro­jet Grands Voisins mar­que un moment de bas­cule dans l’histoire de l’as­so­ci­a­tion. La taille du site per­met d’exprimer toute la palette de nos savoir-faire ; l’équipe s’élargit ; nous mon­tons le bar cen­tral La Lin­gerie pour financer les amé­nage­ments et les activ­ités ; nous com­mençons à nous vers­er des salaires ; nous décou­vrons le tra­vail social et con­stru­isons une rela­tion de con­fi­ance avec nos parte­naires Aurore et Plateau Urbain. 

Informations clés

Dates
2015 ‑2020

Pro­prié­taires du site
Paris et Métro­pole Amé­nage­ments, Ville de Paris
(anci­en­nement Assis­tance Publique des Hôpi­taux de Paris, puis Etab­lisse­ment Pub­lic Fonci­er d’Île-de-France)

En chiffres
3,4 hectares vides dans Paris intra-muros à nou­veau utiles pen­dant 5 ans
2000 per­son­nes vivent et/ou tra­vail­lent sur place
1000 per­son­nes en héberge­ment d’urgence sur site
46 500 per­son­nes reçues à l’accueil de jour pour deman­deurs d’asile et réfugiés
250€/m²/an TTC CC de sur­face nette pour des atelier/bureaux au coeur de Paris
300 événe­ments cul­turels, édu­cat­ifs et artis­tiques gra­tu­its pro­posés à plus de 600 000 vis­i­teurs par an
Plus de 5000 bénév­oles impliqués en 5 ans
2M d’€ de ges­tion annuelle sur un bud­get com­mun entre les 3 organ­i­sa­tions de pilotage

 

Sai­son 1 :
20 000 m² de bâtis et 15 000 m² d’espaces extérieurs, 250 struc­tures instal­lées dans les locaux, 600 places d’hébergement, 4000 vis­i­teurs par jour

Sai­son 2 :
10 000 m² d’espaces bâtis et 3 500 m² d’espaces extérieurs, 140 struc­tures, 100 places d’hébergement, 1 accueil de jour pour deman­deurs d’asile, 4000 vis­i­teurs par jour

Partenaires

Asso­ci­a­tion Aurore
Ges­tion du site, héberge­ment d’urgence, accueil de jour pour deman­deurs d’asile, inser­tion par l’emploi.

Plateau Urbain
Choix et ges­tion des occu­pants des locaux et ani­ma­tion de leur réseau, coor­di­na­tion tech­nique

Paris & Métro­pole Amé­nage­ment
Amé­nageur de la ville de Paris, pro­prié­taire du site

À retenir

  • L’utilité socié­tale de la pos­si­bil­ité d’occuper gra­tu­ite­ment des espaces pro­vi­soire­ment désaf­fec­tés en cen­tre-ville dense : héberge­ment d’urgence, tra­vail social, espaces de tra­vail bon marché…
  • La mise en place de guichets et dis­posi­tifs d’implication citoyenne à l’échelle d’un quarti­er.
  • La con­struc­tion d’un lieu de des­ti­na­tion cul­turelle, et d’expériences artis­tiques mul­ti­ples, acces­si­ble au plus grand nom­bre.
  • La démon­stra­tion par l’expérience sur un for­mat tem­po­raire pour inspir­er ailleurs.
  • La richesse et la réac­tiv­ité d’un mod­èle d’économie et de pilotage à trois têtes, issus de métiers dif­férents.
  • La résilience du mod­èle et son adapt­abil­ité face aux change­ments et crises con­tem­po­raines.

Plus d’informations

Site inter­net, Face­book, Insta­gram

Accompagnement / activation, Passé, Hébergement social

Village Club Soleil Marseille Publiée le 16.09.20

En quelques mots

La prob­lé­ma­tique de l’hébergement d’urgence pour les per­son­nes à la rue a explosé à Mar­seille avec la crise san­i­taire. Une péri­ode dif­fi­cile pour les plus pré­caires, qui a révélé des insuff­i­sances du ter­ri­toire sur la ques­tion.  À l’initiative de Mar­seille Solu­tions, un col­lec­tif sol­idaire s’est créé afin de trou­ver des héberge­ments d’urgence pour les per­son­nes sans-abris. L’association a donc réu­ni autour d’elle des acteurs de la san­té, de l’aide sociale, de l’immobilier et de la mobil­i­sa­tion citoyenne (Le Club Immo­bili­er Mar­seille Provence, Yes We Camp, l’AP-HM, Nou­velle Aube, JUSTet Médecins du Monde)

Sol­lic­ité par le Club Immo­bili­er Mar­seille Provence, les Vil­lages Clubs du Soleil ont été les pre­miers à avoir répon­du favor­able­ment. Dès le 4 mai 2020, 180 per­son­nes sans-abri ont ain­si pu être accueil­lies pour une péri­ode de deux mois dans le com­plexe hôte­lier de la Belle de mai.

Yes We Camp assure l’intermédiation avec l’État, l’hôtelier, et gère l’accueil des rési­dents. Nou­velle Aube et JUST s’occupent de l’accompagnement médi­co-social des hébergés.

Informations clés

Dates
4 mai- 26 juin 2020

En chiffres
180 per­son­nes sans ressources
53 enfants pour  6 vélos
0 cas de covid
1 défilé de mode
40 chanteurs d’Afrimayé

Partenaires

JUST : col­lec­tif de chercheurs et pro­fes­sion­nels de ter­rain expéri­men­tant des solu­tions con­crètes sur le front de la jus­tice sociale. L’outil priv­ilégié de l’association est la recherche-action par­tic­i­pa­tive.

Nou­velle Aube : asso­ci­a­tion ayant pour but la préven­tion, la Réduc­tion Des Risques et des dom­mages ain­si que la pro­mo­tion de la san­té auprès d’un pub­lic jeune, frag­ilisé, stig­ma­tisé, vivant en squat en rue, en abri et en prison.

En savoir plus

Plus de pho­tos

Les Grands Voisins, Passé, Paris

L’épicerie des Grands Voisins Paris Publiée le 17.09.20

En quelques mots

Au temps du con­fine­ment, l’équipe des Grands Voisins a décidé de soutenir les pro­duc­teurs et de main­tenir le lien avec le pub­lic. Ain­si, nous avons décidé de créer la toute pre­mière épicerie de Yes We Camp ! 

Paniers en pré-com­mande, jolis pro­duits en vrac pour per­me­t­tre à nos voisins de manger bon, beau et respon­s­able ! 

Informations clés

Dates
de juin à sep­tem­bre 2020

En chiffres
345 paniers pré­com­mandés
100% des con­som­ma­teurs sat­is­faits

 

Partenaires

Avec Ecotable, Coop­cy­cle & Olvo

Les four­nisseurs

Le Zingam, La cav­erne, Gob­ard, Les verg­ers de Cos­signy, Champ Ramard, Benoit Feye, Xavier Valet, Grand Bal­leau, Champ Moulin, Gre­go­ry Veret, Ferme de la haye, Mai­son Gail­lard, Ottan­ta, Plaine de forêt, Koorin, Jardin de Courances, Fabi­en Legendre, Les Voisins Bio, La parisi­enne, Le galline feli­ci, La ferme du Bruzi­ka, Annie Bertin…

À retenir

  • Des pro­duits frais, bios, locaux, en cir­cuit court et de sai­son.
  • Des pro­duc­teurs respon­s­ables sélec­tion­nés avec soin.
  • Une agri­cul­ture paysanne durable adap­tée aux ter­ri­toires et respectueuse de son envi­ron­nement et des saisons.

La petite histoire

Lors de la semaine ali­men­ta­tion de sep­tem­bre 2020 nous avons fêté l’épicerie en com­pag­nie de nos drag-queen préférées Rose & Punani ! Elles ont, entre autre, com­men­té le con­cours du meilleur épici­er !

En savoir plus

Site Inter­net

Les Grands Voisins, Passé, Paris

Collectif RAliment Paris Publiée le 18.09.20

En quelques mots

RAl­i­ment, c’est la fédéra­tion d’un col­lec­tif d’acteurs autour de la ges­tion de dis­tri­b­u­tion et de pré­pa­ra­tion ali­men­taire en maraude et dans les hôtels soci­aux pen­dant la crise du Covid en mars 2020.

L’état d’urgence san­i­taire et la mise en place d’un con­fine­ment néces­saire à l’endiguement de l’épidémie de COVID19 ont con­sid­érable­ment affec­té les cir­cuits tra­di­tion­nels de l’aide ali­men­taire à Paris, empêchant les béné­fi­ci­aires habituels d’accéder à une ali­men­ta­tion quo­ti­di­enne : manque de ressources bénév­oles, fer­me­ture de lieux de col­lecte et dis­tri­b­u­tions ali­men­taires, men­dic­ité et récupéra­tion impos­si­ble des déchets ali­men­taires pour les sans abris, fer­me­tures des marchés ali­men­taires pop­u­laires ali­men­tant les publics pré­caires…

Face à l’urgence de la sit­u­a­tion et face au développe­ment des besoins à Paris, l’enjeu de la dis­tri­b­u­tion et de la répar­ti­tion des repas ont pu être adressés grâce à une mise en lien avec la Mairie et le Samu Social de Paris pour inscrire l’action en com­plé­men­tar­ité avec celle des autres acteurs engagés sur le ter­rain, et garan­tir des dis­tri­b­u­tions en adéqua­tion avec les besoins des béné­fi­ci­aires : RAl­i­ment a ain­si rejoint dans le courant du mois d’avril la réu­nion de coor­di­na­tion de l’aide ali­men­taire piloté par la Mairie de Paris. L’organisation du pro­jet autour de trois lieux de pro­duc­tion dans Paris s’est avérée déci­sive pour opti­miser la logis­tique en répar­tis­sant la pro­duc­tion des repas en fonc­tion des lieux de dis­tri­b­u­tion : le restau­rant l’Oratoire de Yes We Camp aux Grands Voisins, la rési­dence du Refugee Food Fes­ti­val à Ground Con­trol et un qui a démé­nagé 3 fois (Labo des Camion­neuses (18e), Rotonde de Stal­in­grad (19e) et enfin au Dôme du Marais (4e)). 

Informations clés

Dates
de mars à juin 2020

En chiffres
1 150 repas quo­ti­di­ens à des­ti­na­tion des per­son­nes en sit­u­a­tion de grande fragilité à Paris
50 tonnes d’invendus trans­for­més par RAl­i­ment
97 476 paniers-repas pro­duits et dis­tribués
3 300 per­son­nes ont pu en béné­fici­er
3 lieux de pro­duc­tions

Partenaires

Col­lec­tif de coor­di­na­tion
Ernest, Food Sweet Food (Refugee Food Fes­ti­val) et Want­ed Com­mu­ni­ty


Parte­naires opéra­tionnels
Com­mu­nauté Écotable, Lin­kee, le Chaînon man­quant, Les Mar­mites Volantes, Les Maraudeurs de Want­ed et Olvo, Les Camion­neuses, Samu Social, Aurore***, Les Grands Voisins, Mairie de Paris, Ground Con­trol, La Rotonde de Stal­in­grad et Le Dôme du Marais


Parte­naires financiers
Pro­gramme “Mai­son des Volon­taires”, Fon­da­tion Caras­so, Cagnotte des Grands Voisins, Cagnotte Thanks For Noth­ing, Fon­da­tion Vin­ci pour la Cité, Fon­da­tion Car­i­tas, Fon­da­tion de France, Mairie de Paris, Fon­da­tion SNCF, Ecotable, Crowd­fund­ing Hel­lo asso, Fon­da­tion l’Oréal, Aurore*** et ADEME

À retenir

  • Les nou­velles syn­er­gies entre des acteurs engagés pour une nou­velle forme de restau­ra­tion col­lec­tive, durable et sol­idaire.
  • La mutu­al­i­sa­tion vertueuse des ressources entre les asso­ci­a­tions mem­bres du col­lec­tifs dans la ges­tion des inven­dus. La coor­di­na­tion inter-cuisines a per­mis d’éviter les rup­tures d’approvisionnement grâce à la mise en place de flux logis­tiques entre les cuisines pour répar­tir quo­ti­di­en­nement les matières pre­mières en fonc­tion des besoins de pro­duc­tion. 

La petite histoire

Les folles den­rées ali­men­taires que nous avons reçu : un semi-remorque de bananes, 250 pigeons à découper en feuille, 2 tonnes de mangues !

En savoir plus

Site inter­net

Les Grands Voisins, Site bâti, Cafés et restaurants, Passé, Paris

La Lingerie Paris Publiée le 15.09.20

En quelques mots

Pen­dant plusieurs décen­nies au ser­vice de net­toy­age des blous­es et des draps de l’hôpi­tal, la Lin­gerie occupe une posi­tion cen­trale sur le site de Saint-Vin­cent de Paul. Nous avons assez naturelle­ment choisi ce bâti­ment pour en faire “la place du vil­lage”, le café cen­tral où se croisent les tra­vailleurs, les vis­i­teurs, les hébergés. À ces fonc­tions sociales s’est ajoutée une com­posante cul­turelle et fes­tive avec l’organisation de soirées. L’économie générée par ce café / buvette / can­tine a per­mis de faire face au non-aboutisse­ment de nos deman­des de sub­ven­tions, et ain­si de financer tous les amé­nage­ments physiques et activ­ités cul­turelles de la pre­mière phase de pro­jet. 

Pen­dant la sai­son 2, le cen­tre physique du site s’est décalé vers les cours sur rue. Nous avons alors choisi d’ouvrir un nou­v­el espace cen­tral, le restau­rant com­mun Ora­toire, et de ren­forcer la Lin­gerie dans ses fonc­tions cul­turelles et fes­tives, accueil­lant de la musique et des per­for­mances tous les soirs de la semaine. La Lin­gerie con­tin­ue à se trans­former régulière­ment, avec un renou­velle­ment des amé­nage­ments et des instal­la­tions artis­tiques sur les espaces extérieurs.

Informations clés

Dates
2015–2020

En chiffres
7
karaokés du Col­lec­touf
8966 cafés sus­pendus
1345 plats réchauf­fés dans le micro onde
Des mil­liers de pas de danse

À retenir

  • La capac­ité de cet espace à se trans­former au fil de l’évo­lu­tion des Grands Voisins, entre la sai­son 1 et la sai­son 2.
  • Un lieu ouvert à toutes et tous, où les rési­dents s’y sont peu à peu sen­tis chez eux.
  • La fonc­tion inclu­sive de cet espace : la Lin­gerie emploie plusieurs con­trats en inser­tion.

En savoir plus

Site inter­net

Les Grands Voisins, Passé, Paris, Camping

L’auberge-camping des Grands Voisins Paris Publiée le 07.08.20

En quelques mots

Au print­emps 2016 et six mois après l’ouverture des Grands Voisins, l’idée d’un camp­ing esti­val au sein du pro­jet fleu­rit. A l’image de tous les équipements pro­posés dans le pro­jet, le camp­ing vise à accueil­lir sur le site un pub­lic dif­férent, inter­na­tion­al et touris­tique, et de favoris­er la ren­con­tre entre les dif­férents usagers du site. C’est aus­si, pour Yes We Camp, l’occasion de renouer avec le camp­ing, un équipement qui lui tient à coeur.

Le camp­ing des Grands Voisins pro­pose plus de 100 places d’hébergements touris­tiques au coeur de Paris à l’été 2016 et l’été 2017. Pour accueil­lir le plus grand nom­bre et un pub­lic diver­si­fié, l’association choisit de pro­pos­er des héberge­ments avec dif­férents niveaux de con­fort et tous à petit prix, allant de 8€ la nuit en hamac à 21€ celle en cabane. Au total ce sont plus de 8000 vis­i­teurs qui dormiront au camp­ing des Grands Voisins.

Informations clés

Dates
De mai à octo­bre 2016 et de mai à octo­bre 2017


En chiffres
100 places d’hébergement
8000 nuitées ven­dues
6 cabanes, 1 auberge et 25 tentes

La petite histoire

On a ouvert les portes du camp­ing et les pre­miers vis­i­teurs venus dormir au camp­ing des Grands Voisins sont des voisins du 14e arrondisse­ment : “on est des amoureux du camp­ing”.

À retenir

  • Un lieu d’hébergement touris­tique à petit prix au coeur de Paris.
  • Une ouver­ture au pub­lic 7/7 et 24/24 qui donne une autre dimen­sion au site de pro­jet.
  • Un camp­ing au pied des cen­tres d’hébergement qui pose les ques­tions d’habitat en ville.

En savoir plus

Plus de pho­tos

Les Grands Voisins, Bâtiment vacant, Cafés et restaurants, Passé

Restaurant l’Oratoire Paris Publiée le 15.09.20

En quelques mots

Le restau­rant com­mun Ora­toire est né avec la “Sai­son 2” des Grands Voisins. Petite pré­ci­sion : tout le site Saint-Vin­cent de Paul change de pro­prié­taire début 2017, pour pass­er entre les mains de l’aménageur, dont le rôle est de fab­ri­quer le “nou­veau quarti­er”. En 2018, les travaux doivent com­mencer, mais ne con­cer­nent pas dans un pre­mier temps les espaces en bor­dure de rue. L’aménageur pro­pose alors à Yes We camp de con­tin­uer le pro­jet sur ces espaces encore disponibles, en cohab­i­ta­tion avec le chantier. Dans cette nou­velle con­fig­u­ra­tion, la Lin­gerie se retrou­ve en “fond de site”, et nous choi­sis­sons de créer une nou­velle cen­tral­ité dans la grande cour Ora­toire : un espace de restau­ra­tion, qui soit aus­si sup­port d’insertion sociale et d’usages col­lec­tifs, à fab­ri­quer moitié-dehors moitié-dedans, grâce à un pro­jet archi­tec­tur­al habile qui cou­ple les arcades avec plusieurs bureaux à décloi­son­ner.
Le restau­rant com­mun Ora­toire est porté et ani­mé par l’équipe “Food” de Yes We Camp, avec la par­tic­i­pa­tion des tra­vailleurs soci­aux de l’association Aurore pour per­me­t­tre d’avoir dans les équipes de cui­sine et de ser­vice des tra­vailleurs en inser­tion.

Informations clés

Date
mai 2018 — sep­tem­bre 2020

En chiffres
7 per­son­nes en inser­tion
2300 cafés sus­pendus
450 plats sus­pendus
120 tick­ets de métro récoltés
Des mil­liers de papilles enchan­tées
50 000 litres de bières

Partenaires

Ils ont per­mis à l’O­ra­toire d’être un pro­jet social
Asso­ci­a­tion Aurore***, 100 PAP, Utopia 56, Wake-Up Café

Ils ont per­mis à Ora­toire d’exister
LA-BS, Sas­min­i­mum, Ratheau, Mama Pétu­la, Nat­de­co, Force Pure, Réavie

Les pro­duc­teurs du restau­rant
Le col­lec­tif Percheron, Le col­lec­tif Bio d’Ile de France, Le zingam, Ich­tus, Silky, Bière Bon­jour, Mon jardin choco­laté, Hydropousse, Boulan­gerie Chardon, Mai­son Bor­ni­ambuc, Provinces bio, Rou­quette

La petite histoire

Pour fêter la Saint Valentin, l’O­ra­toire a pris l’habi­tude de se trans­former en un restau­rant coquin : vul­ve géante déco­ra­tive, dîn­er spé­cial 100% éro­tique, menu food­porn évo­ca­teur… Les présents s’en sou­vien­dront longtemps !

En savoir plus

Site web

Récom­pens­es : Trophée de l’Economie Sociale et Sol­idaire 2018 et Label Ecota­bles 

 

Vive les Groues, Accueil de groupes, Passé, Camping

Stun Camp Nanterre Publiée le 16.09.20

En quelques mots

Yes We Camp et Com­mu­na organ­isent en octo­bre 2019 la pre­mière édi­tion du Stun Camp à Vive les Groues, à deux pas de la Défense. Nous invi­tons activistes, acteurs du change­ments et curieux à créer, réfléchir et faire la fête pen­dant dix jours dans un lieu hors du com­mun.

Nous accom­pa­gnons la méta­mor­phose en cours du site en imag­i­nant de nou­veaux espaces utiles à la com­mu­nauté : con­struc­tion d’une yourte, d’un espace de com­postage, d’un bar­be­cue géant, d’une ruche à abeilles ou encore d’un four à pain.

Le pro­gramme, à haute valeur par­tic­i­pa­tive et des­tiné à favoris­er les échanges et la réflex­ion col­lec­tive, inclut chantiers col­lec­tifs, ate­liers de tra­vail, con­férences et per­for­mances créa­tives avec des par­tic­i­pants venus de toute l’Europe inscrits au préal­able.

Informations clés

Dates
octo­bre 2019

En chiffres
10 jours
9 000m² d’espace de jeu
100 acteurs du change­ment
des pos­si­bil­ités infinies !

Partenaires

Com­mu­na : les cousins belges de Yes We Camp

À retenir

En savoir plus

Site web de l’événe­ment 

Parc, Commandes artistiques, Passé

Ça va Sausset ! Aulnay-sous-Bois Publiée le 14.09.20

En quelques mots

En août 2020, le Con­seil Général de la Seine-Saint-Denis a fait appel à Yes We Camp pour créer des ani­ma­tions au Parc du Saus­set durant le mois d’août dans le cadre du pro­gramme “Un bel été sol­idaire”. Situé entre Aulnay-sous-Bois et Villepinte et classé Natu­ra 2000, le parc imag­iné par Claire et Michel Cora­joud offre 200 hectares de faune et flo­re. Pour répondre à cette demande, Yes We Camp a imag­iné des temps forts pour les enfants et les familles de la Seine-Saint-Denis autour d’activités variées en plein air, dont des bivouacs et un ban­quet géant. Les enfants ont pu par­ticiper à plusieurs activ­ités en journée et soirée comme par exem­ple des balades décou­verte des oiseaux du parc avec la LPO, un ate­lier pâtis­serie avec le chef étoilé Jean-Claude Cahag­net, des veil­lées con­tées avec la Cour des Con­tes, des ate­liers de tatouages végé­taux avec Ros­tu­dio, un ate­lier web radio avec l’association Nos quartiers ont du tal­ent, de la con­fec­tion d’épouvantails pour le jardin col­lab­o­ratif des voisin·e·s du Parc, et encore bien d’autres activ­ités créa­tives et respon­s­ables !
Nous avons eu à cœur de tra­vailler avec les acteur·ice·s du ter­ri­toire et de créer des éléments de scénographie pour ponctuer nos actions. Le Parc du Saus­set fut notre mer­veilleux ter­rain de jeux et d’aventure le temps d’un bel été !

Informations clés

Dates
août 2020

En chiffres
Un ban­quet pour 200 per­son­nes
3 bivouacs avec 60 enfants en total­ité
Une ving­taine de parte­naires avec qui nous avons eu le plaisir de tra­vailler, dont les trois quarts issus de la Seine-Saint-Denis

Partenaires

Départe­ment Seine-Saint-Denis

Parc du Saus­set

En savoir plus

Plus de pho­tos

Ateliers Créatifs, Passé, Espace public

Berges de seine 2019 Vitry-sur-Seine Publiée le 16.09.20

En quelques mots

Yes We Camp a été sélec­tion­né par l’EPA Orly Rungis Seine Amont pour la réal­i­sa­tion d’une étude stratégique pour l’animation et l’activation des berges de Seine et d’Yerres sur un ter­ri­toire de sept com­munes en amont de Paris.

L’étude doit per­me­t­tre d’aboutir à des préconisations opéra­tionnelles pour per­me­t­tre la recon­quête des berges du périmètre grâce à de nou­veaux usages et à des activités inédites qui créeront un intérêt au-delà du ter­ri­toire de réflexion.

Dans ce cadre, nous avons réal­isé au print­emps 2019 deux ate­liers par­tic­i­pat­ifs in-situ, à Vil­leneuve-Saint-Georges et Vit­ry-sur-Seine. L’objectif est de créer une dynamique col­lec­tive autour du pro­jet, d’expérimenter cer­tains amé­nage­ments et de faire émerg­er des propo­si­tions d’animation avec les participant.es de ces moments fes­tifs ouverts à tou.tes.

Informations clés

Dates
Mai — juin 2019

Chiffres clés
2 ate­liers créat­ifs de 3 jours et 2 nuits
1 work­shop organ­isé en amont pour imag­in­er col­lec­tive­ment les ate­liers
1 bru­misa­teur géant
2 ate­liers créat­ifs de 3 jours et 2 nuits
1 work­shop organ­isé en amont pour imag­in­er col­lec­tive­ment les ate­liers
1 bru­misa­teur géant
1 rap con­test d’amateurs
34 transats en bois qui servi­ront aux usagers des berges pen­dant encore quelques années
73 coups de sirènes des pénich­es et bateaux en balade sur la Seine

Partenaires

TN+
Archi­tec­ture de paysage

Sathy
Urban­isme

Kilo­watt

EPA ORSA

La fan­fare Les Tyras­sonores

Plus d’informations

Plus de pho­tos