loader image
Ailleurs dans le monde, Architecture et chantiers participatifs, Programme itinérant, Alimentation et restauration, Vive les Groues, Activation et accompagnement, Accueil de groupes, Terrain de plein air, Passé

Taiwan Taiwan Publiée le 11.06.20

En quelques mots

L’ancienne base mil­i­taire Tai­wan Air Force située en plein cœur de Taipei est en pleine recon­ver­sion, avec l’ambition d’en faire un cen­tre cul­turel plus ouvert sur l’in­no­va­tion sociale qu’un cen­tre d’art clas­sique. Dans le cadre du volet “social inno­va­tion” d’un pro­gramme d’échange entre min­istères de la cul­ture français et taïwanais, Yes We Camp a été invité à Taipei aux côtés de l’équipe du Cen­tqua­tre pour pro­pos­er des actions per­me­t­tant d’ouvrir le site sur la ville. 

Notre inter­ven­tion a pris la forme de deux ate­liers in-situ de 10 jours cha­cun. Un pre­mier temps sur place pour tra­vailler sous forme d’ateliers créat­ifs et en intel­li­gence col­lec­tive afin de mieux saisir les enjeux de l’ouverture du site sur la ville et de pou­voir trans­met­tre notre exper­tise en terme d’ac­cueil du pub­lic. Une pre­mière étape qui a per­mis de réalis­er un “livret des pos­si­bles” avec les équipes sur place. Sur la base de ce livret, nous avons décidé col­lec­tive­ment d’organiser un sec­ond temps comme une rési­dence artis­tique, afin de con­stru­ire du mobili­er per­me­t­tant un pre­mier accueil sur les espaces extérieurs du site. Nous avons conçu et con­stru­it une maque­tte du site à échelle mobili­er, les bâti­ments prenant les dimen­sions de tables chaise, transats, le tout sur roulette à assem­bler comme un puz­zle.

Informations clés

Dates
2018 

En chiffres
Deux ate­liers de 10 jours
22 jours sur place

Type d’e­space
Anci­enne base aéri­enne en recon­ver­sion

Partenaires

Min­istère de la cul­ture de Tai­wan

Bureau Français de Taipei

Tai­wan Comtem­po­rary Cul­ture Lab C‑LAB

Urban Tai-Ouan

La petite histoire

Lors de la pre­mière vis­ite du site avec l’équipe, nous sommes tombés sur un ancien cof­fre fort des années 50. En véri­fi­ant si il n’y avait pas de dou­ble fond, nous avons décou­vert une masse de doc­u­ments datant de cette époque, avec une vraie valeur his­torique. Lors de notre sec­ond séjour, ils étaient exposés sous verre, comme au musée !

Plus d’informations

Plus de pho­tos, Site inter­net du C‑Lab