loader image
Bâtiment vacant, Tiers lieux solidaires, Cafés et restaurants, Passé

Les Comptoirs Paris Publiée le 15.09.20

En quelques mots

L’affluence du pub­lic dès l’année 2016 aux Grands Voisins donne envie aux rési­dents du site de dévelop­per des petites unités de pro­duc­tion et vente de sand­wichs ou plats cuis­inés. Les pre­mières expéri­ences sont un peu chao­tiques et nous déci­dons pour l’été 2017 de lancer le pro­jet “Les Comp­toirs”. Le principe est de trans­former un espace résidu­el des Grands Voisins en une grande ter­rasse abritée, don­nant sur trois fenêtres ouvertes, chaque fenêtre étant un comp­toir où sont pro­posés des plats du jour. À chaque repas, deux fenêtres sont attribuées à des rési­dents, la troisième étant gérée par Yes We Camp. Le pub­lic choisit indif­férem­ment, sans même le savoir, des repas pré­parés par des cuisiniers pro­fes­sion­nels ou par des rési­dents se for­mant ain­si aux métiers de la restau­ra­tion. Les rési­dents par­tic­i­pant au pro­gramme ont été choi­sis, ils sont 15, ils sont accom­pa­g­nés et for­més, et font cha­cun tra­vailler plusieurs per­son­nes. 

Ce pro­jet culi­naire inclusif est un vrai aboutisse­ment dans le parte­nar­i­at entre Yes We Camp et Aurore. Cette expéri­ence est à la base du pro­jet de restau­rant com­mun Ora­toire.

Informations clés

Dates
2017

En chiffres
10 mois
19 cuisiniers
35 fuites d’eau
180 kg de frites de Fathi
216 fer­me­tures en dansant
403 assi­ettes dis­parues
2320 litres de Bis­s­ap
7675 mer­guez
19001 ren­con­tres

À retenir

  • La réus­site des Comp­toirs à attir­er un pub­lic extérieur (voisins, curieux, per­son­nes tra­vail­lant dans le quarti­er…) pour venir déje­uner sur la ter­rasse.
  • La dimen­sion inclu­sive du pro­jet, qui a per­mis à des rési­dents de lancer leur pro­jet “food” : c’est le cas de Gha­da, qui a ensuite ouvert “Chez Gha­da” dans la cour de l’O­ra­toire.
  • L’as­so­ci­a­tion de plusieurs com­pé­tences de l’as­so­ci­a­tion : archi­tec­ture, inser­tion, cui­sine, ani­ma­tion.

En savoir plus

Site inter­net