loader image
Aubervilliers, Friche de plein air, Passé

Chez Albert Aubervilliers Publiée le 15.09.20

En quelques mots

Curieux de nos capac­ités décou­vertes lors du Camp­ing 2013, le cen­tre de créa­tion artis­tique “Les Lab­o­ra­toires d’Aubervilliers” pro­posent à Yes We Camp de se déploy­er sur une friche urbaine du quarti­er pop­u­laire des Qua­tre Chemins. L’ouverture est pré­parée par plusieurs mois de ren­con­tres locales. Puis sur site, nous com­mençons par apporter du soin, net­toy­er, iden­ti­fi­er et met­tre en valeur les espèces végé­tales présentes. En util­isant au max­i­mum les matéri­aux trou­vés sur place (briques, poutres, pier­res…), nous fab­riquons des petites instal­la­tions utiles au pub­lic : préau, bar­be­cues, tables, ping-pong, cabane… La friche est ouverte tous les jours de 8h à 20h pen­dant trois mois. 

Ce pro­jet est notre pre­mier déploiement post-2013. Nous avons fait le choix de ne pas dévelop­per d’économie marchande, de miser sur le lien local et la présence humaine, en tra­vail­lant sur la seule base des moyens mod­estes de notre “rési­dence”. Ce pro­jet a été pour nous une sorte d’école, pour tester dans un con­texte dif­férent les fon­da­men­taux de la démarche mise en oeu­vre en 2013. À not­er aus­si : la dif­fi­culté, une fois de plus, à créer suff­isam­ment de con­fi­ance pour obtenir l’autorisation d’ouverture de la friche de la part du pro­prié­taire, l’Étab­lisse­ment Pub­lic Fonci­er d’Ile-de-France (EPFIF), parte­naire-pro­prié­taire que nous retrou­verons sur Les Grands Voisins. 

Informations clés

Dates
Mai — juil­let 2014

Com­man­di­taire
La Semeuse — Les Lab­o­ra­toires d’Aubervilliers avec le sou­tien de la ville d’Aubervilliers

Partenaires

Wall-tek
Réem­ploi de palis­sades de chantier

BricoDépôt
Don en matéri­aux et quin­cail­lerie

À retenir

  • Une expéri­ence de créa­tion d’un espace de cohab­i­ta­tion qui ques­tionne la notion de vivre ensem­ble et de par­tic­i­pa­tion citoyenne.
  • L’appropriation et la requal­i­fi­ca­tion par les habi­tants d’un ter­rain en tran­si­tion, après la destruc­tion des bâti­ments exis­tants et avant la con­struc­tion des nou­veaux édi­fices, par­ticipe aus­si à la réflex­ion sur l’histoire et le devenir de ce quarti­er.

En savoir plus

Plus de pho­tos