loader image

Poste pourvu

Auberge marseillaise, Service civique, Cuisine ouverte, Hébergement social

Faire vivre le lien social d’un lieu dans l’animation d’une cuisine partagée Marseille Publiée le 25.06.21

Projet

L’auberge Mar­seil­laise située à Bon­n­eveine est une anci­enne auberge de jeunesse trans­for­mée tem­po­raire­ment en lieu hybride pro­posant une mise à l’abri de 60 femmes et enfants vul­nérables dans un lieu capac­i­tant.
Les objec­tifs généraux du pro­jet sont les suiv­ants :
• Accélér­er l’accès des per­son­nes sans domi­cile fixe au loge­ment
• Prévenir les rup­tures de par­cours
• Dévelop­per la capac­ité d’agir et favoris­er l’insertion sociale et pro­fes­sion­nelle des per­son­nes
• Flu­id­i­fi­er les échanges entre les acteurs impliqués dans le con­sor­tium afin d’améliorer la prise en charge des publics vul­nérables sur le ter­ri­toire
• Mutu­alis­er des out­ils, des méthodolo­gies, des ressources

Le pro­jet de cui­sine partagée :
L’alimentation pour les per­son­nes hébergées à l’hôtel est un souci majeur. En effet, faute de cui­sine, celles-ci sont oblig­ées de se nour­rir à l’ex­térieur. Les plats y sont alors plus chers et peu équili­brés. La restau­ra­tion col­lec­tive quant à elle ne prend rarement en compte les habi­tudes ali­men­taires des per­son­nes issues de cul­tures dif­férentes et ne per­met pas d’aller vers une meilleure autonomie.

A l’auberge, nous met­tons à dis­po­si­tion des femmes la cui­sine pro­fes­sion­nelle une fois par jour. Le soir, des repas col­lec­tifs sont cuis­inés ensem­ble avec des pro­duits frais. La cui­sine offre un espace capac­i­tant où l’on prend con­fi­ance par “le faire”. Un cuisinier encadre ce lieu col­lec­tif pour per­me­t­tre aux femmes de se l’approprier et d’échanger autour de leur cul­ture et de leurs savoirs : choix des menus et des fournisseurs/partenaires (récupéra­tion ali­men­taire), pro­duc­tion in situ dans le potager du jardin, trans­for­ma­tion des pro­duits et con­fec­tion des repas. A terme nous souhaitons accom­pa­g­n­er notre pub­lic vers les métiers pro­fes­sion­nels de la restau­ra­tion en four­nissant des repas cuis­inés in situ pour des parte­naires privés (can­tine de l’école voi­sine, du pro­jet Buropo­lis)

Missions

En binôme avec un cuisinier expéri­men­té vous ani­merez une cui­sine partagée entre les rési­dentes de l’auberge.
Encadré.es par la chargée de pro­jet, les activ­ités quo­ti­di­ennes du volon­taire seront les suiv­antes :

  • Soutenir l’organisation des des repas col­lec­tif entre les rési­dentes.
  • Accom­pa­g­n­er à la bonne util­i­sa­tion de la cui­sine pro­fes­sion­nelle (aider à l’utilisation des équipements).
  • Soutenir la récupéra­tion de den­rées auprès de parte­naires.
  • Soutenir l’organisation des ate­liers de sen­si­bil­i­sa­tion à une ali­men­ta­tion équili­brée et durable avec les enfants et les femmes.
  • Faire des liens avec le jardin péd­a­gogique (trans­former les ali­ments sur place).

Aider au développe­ment d’un pro­jet d’insertion par la cui­sine :

  • Ren­con­tr­er des parte­naires intéressés par de la presta­tion trai­teur.
  • Accom­pa­g­n­er l’équipe à l’identification des femmes intéressées par les métiers de la restau­ra­tion.

Conditions

  • Lieu : Mar­seille 08
  • Ser­vice civique de 9 mois
  • 28h/semaine
  • Début : 1er sep­tem­bre 2021
  • Prise en charge du pass RTM et des repas

Profil

  • Moti­va­tion pour accom­pa­g­n­er les rési­dentes à réalis­er leurs envies culi­naires, prêt à trans­met­tre ses con­nais­sances et à for­mer à l’usage des équipements.
  • A l’aise avec des publics vul­nérables, moti­va­tion à s’investir dans un pro­jet à voca­tion sociale.

Candidature

Pour pos­tuler, racon­tez-nous votre par­cours et ce qui vous a amené à can­di­dater à cette offre. Vous pou­vez égale­ment nous join­dre votre CV.
Yes We Camp s’en­gage en faveur de la diver­sité cul­turelle, l’é­gal­ité hommes-femmes et l’emploi des tra­vailleurs hand­i­capés.