loader image
Auberge marseillaise, Service civique, Cuisine ouverte, Hébergement social

Faire vivre le lien social d’un lieu dans l’animation d’une cuisine partagée Marseille Publiée le 25.06.21

Projet

L’auberge Mar­seil­laise située à Bon­n­eveine est une anci­enne auberge de jeunesse trans­for­mée tem­po­raire­ment en lieu hybride pro­posant une mise à l’abri de 60 femmes et enfants vul­nérables dans un lieu capac­i­tant.
Les objec­tifs généraux du pro­jet sont les suiv­ants :
• Accélér­er l’accès des per­son­nes sans domi­cile fixe au loge­ment
• Prévenir les rup­tures de par­cours
• Dévelop­per la capac­ité d’agir et favoris­er l’insertion sociale et pro­fes­sion­nelle des per­son­nes
• Flu­id­i­fi­er les échanges entre les acteurs impliqués dans le con­sor­tium afin d’améliorer la prise en charge des publics vul­nérables sur le ter­ri­toire
• Mutu­alis­er des out­ils, des méthodolo­gies, des ressources

Le pro­jet de cui­sine partagée :
L’alimentation pour les per­son­nes hébergées à l’hôtel est un souci majeur. En effet, faute de cui­sine, celles-ci sont oblig­ées de se nour­rir à l’ex­térieur. Les plats y sont alors plus chers et peu équili­brés. La restau­ra­tion col­lec­tive quant à elle ne prend rarement en compte les habi­tudes ali­men­taires des per­son­nes issues de cul­tures dif­férentes et ne per­met pas d’aller vers une meilleure autonomie.

A l’auberge, nous met­tons à dis­po­si­tion des femmes la cui­sine pro­fes­sion­nelle une fois par jour. Le soir, des repas col­lec­tifs sont cuis­inés ensem­ble avec des pro­duits frais. La cui­sine offre un espace capac­i­tant où l’on prend con­fi­ance par “le faire”. Un cuisinier encadre ce lieu col­lec­tif pour per­me­t­tre aux femmes de se l’approprier et d’échanger autour de leur cul­ture et de leurs savoirs : choix des menus et des fournisseurs/partenaires (récupéra­tion ali­men­taire), pro­duc­tion in situ dans le potager du jardin, trans­for­ma­tion des pro­duits et con­fec­tion des repas. A terme nous souhaitons accom­pa­g­n­er notre pub­lic vers les métiers pro­fes­sion­nels de la restau­ra­tion en four­nissant des repas cuis­inés in situ pour des parte­naires privés (can­tine de l’école voi­sine, du pro­jet Buropo­lis)

Missions

En binôme avec un cuisinier expéri­men­té vous ani­merez une cui­sine partagée entre les rési­dentes de l’auberge.
Encadré.es par la chargée de pro­jet, les activ­ités quo­ti­di­ennes du volon­taire seront les suiv­antes :

  • Soutenir l’organisation des des repas col­lec­tif entre les rési­dentes.
  • Accom­pa­g­n­er à la bonne util­i­sa­tion de la cui­sine pro­fes­sion­nelle (aider à l’utilisation des équipements).
  • Soutenir la récupéra­tion de den­rées auprès de parte­naires.
  • Soutenir l’organisation des ate­liers de sen­si­bil­i­sa­tion à une ali­men­ta­tion équili­brée et durable avec les enfants et les femmes.
  • Faire des liens avec le jardin péd­a­gogique (trans­former les ali­ments sur place).

Aider au développe­ment d’un pro­jet d’insertion par la cui­sine :

  • Ren­con­tr­er des parte­naires intéressés par de la presta­tion trai­teur.
  • Accom­pa­g­n­er l’équipe à l’identification des femmes intéressées par les métiers de la restau­ra­tion.

Conditions

  • Lieu : Mar­seille 08
  • Ser­vice civique de 9 mois
  • 28h/semaine
  • Début : 1er juil­let 2021
  • Prise en charge du pass RTM et des repas

Profil

  • Moti­va­tion pour accom­pa­g­n­er les rési­dentes à réalis­er leurs envies culi­naires, prêt à trans­met­tre ses con­nais­sances et à for­mer à l’usage des équipements.
  • A l’aise avec des publics vul­nérables, moti­va­tion à s’investir dans un pro­jet à voca­tion sociale.

Candidature

Pour pos­tuler, racon­tez-nous votre par­cours et ce qui vous a amené à can­di­dater à cette offre. Vous pou­vez égale­ment nous join­dre votre CV.
Yes We Camp s’en­gage en faveur de la diver­sité cul­turelle, l’é­gal­ité hommes-femmes et l’emploi des tra­vailleurs hand­i­capés.