loader image
Les Grands Voisins, Passé, Paris, Camping

L’auberge-camping des Grands Voisins Paris Publiée le 07.08.20

En quelques mots

Au print­emps 2016 et six mois après l’ouverture des Grands Voisins, l’idée d’un camp­ing esti­val au sein du pro­jet fleu­rit. A l’image de tous les équipements pro­posés dans le pro­jet, le camp­ing vise à accueil­lir sur le site un pub­lic dif­férent, inter­na­tion­al et touris­tique, et de favoris­er la ren­con­tre entre les dif­férents usagers du site. C’est aus­si, pour Yes We Camp, l’occasion de renouer avec le camp­ing, un équipement qui lui tient à coeur.

Le camp­ing des Grands Voisins pro­pose plus de 100 places d’hébergements touris­tiques au coeur de Paris à l’été 2016 et l’été 2017. Pour accueil­lir le plus grand nom­bre et un pub­lic diver­si­fié, l’association choisit de pro­pos­er des héberge­ments avec dif­férents niveaux de con­fort et tous à petit prix, allant de 8€ la nuit en hamac à 21€ celle en cabane. Au total ce sont plus de 8000 vis­i­teurs qui dormiront au camp­ing des Grands Voisins.

Informations clés

Dates
De mai à octo­bre 2016 et de mai à octo­bre 2017


En chiffres
100 places d’hébergement
8000 nuitées ven­dues
6 cabanes, 1 auberge et 25 tentes

La petite histoire

On a ouvert les portes du camp­ing et les pre­miers vis­i­teurs venus dormir au camp­ing des Grands Voisins sont des voisins du 14e arrondisse­ment : “on est des amoureux du camp­ing”.

À retenir

  • Un lieu d’hébergement touris­tique à petit prix au coeur de Paris.
  • Une ouver­ture au pub­lic 7/7 et 24/24 qui donne une autre dimen­sion au site de pro­jet.
  • Un camp­ing au pied des cen­tres d’hébergement qui pose les ques­tions d’habitat en ville.

En savoir plus

Plus de pho­tos

Les Grands Voisins, Passé, Paris

Collectif RAliment Paris Publiée le 18.09.20

En quelques mots

RAl­i­ment, c’est la fédéra­tion d’un col­lec­tif d’acteurs autour de la ges­tion de dis­tri­b­u­tion et de pré­pa­ra­tion ali­men­taire en maraude et dans les hôtels soci­aux pen­dant la crise du Covid en mars 2020.

L’état d’urgence san­i­taire et la mise en place d’un con­fine­ment néces­saire à l’endiguement de l’épidémie de COVID19 ont con­sid­érable­ment affec­té les cir­cuits tra­di­tion­nels de l’aide ali­men­taire à Paris, empêchant les béné­fi­ci­aires habituels d’accéder à une ali­men­ta­tion quo­ti­di­enne : manque de ressources bénév­oles, fer­me­ture de lieux de col­lecte et dis­tri­b­u­tions ali­men­taires, men­dic­ité et récupéra­tion impos­si­ble des déchets ali­men­taires pour les sans abris, fer­me­tures des marchés ali­men­taires pop­u­laires ali­men­tant les publics pré­caires…

Face à l’urgence de la sit­u­a­tion et face au développe­ment des besoins à Paris, l’enjeu de la dis­tri­b­u­tion et de la répar­ti­tion des repas ont pu être adressés grâce à une mise en lien avec la Mairie et le Samu Social de Paris pour inscrire l’action en com­plé­men­tar­ité avec celle des autres acteurs engagés sur le ter­rain, et garan­tir des dis­tri­b­u­tions en adéqua­tion avec les besoins des béné­fi­ci­aires : RAl­i­ment a ain­si rejoint dans le courant du mois d’avril la réu­nion de coor­di­na­tion de l’aide ali­men­taire piloté par la Mairie de Paris. L’organisation du pro­jet autour de trois lieux de pro­duc­tion dans Paris s’est avérée déci­sive pour opti­miser la logis­tique en répar­tis­sant la pro­duc­tion des repas en fonc­tion des lieux de dis­tri­b­u­tion : le restau­rant l’Oratoire de Yes We Camp aux Grands Voisins, la rési­dence du Refugee Food Fes­ti­val à Ground Con­trol et un qui a démé­nagé 3 fois (Labo des Camion­neuses (18e), Rotonde de Stal­in­grad (19e) et enfin au Dôme du Marais (4e)). 

Informations clés

Dates
de mars à juin 2020

En chiffres
1 150 repas quo­ti­di­ens à des­ti­na­tion des per­son­nes en sit­u­a­tion de grande fragilité à Paris
50 tonnes d’invendus trans­for­més par RAl­i­ment
97 476 paniers-repas pro­duits et dis­tribués
3 300 per­son­nes ont pu en béné­fici­er
3 lieux de pro­duc­tions

Partenaires

Col­lec­tif de coor­di­na­tion
Ernest, Food Sweet Food (Refugee Food Fes­ti­val) et Want­ed Com­mu­ni­ty


Parte­naires opéra­tionnels
Com­mu­nauté Écotable, Lin­kee, le Chaînon man­quant, Les Mar­mites Volantes, Les Maraudeurs de Want­ed et Olvo, Les Camion­neuses, Samu Social, Aurore***, Les Grands Voisins, Mairie de Paris, Ground Con­trol, La Rotonde de Stal­in­grad et Le Dôme du Marais


Parte­naires financiers
Pro­gramme “Mai­son des Volon­taires”, Fon­da­tion Caras­so, Cagnotte des Grands Voisins, Cagnotte Thanks For Noth­ing, Fon­da­tion Vin­ci pour la Cité, Fon­da­tion Car­i­tas, Fon­da­tion de France, Mairie de Paris, Fon­da­tion SNCF, Ecotable, Crowd­fund­ing Hel­lo asso, Fon­da­tion l’Oréal, Aurore*** et ADEME

À retenir

  • Les nou­velles syn­er­gies entre des acteurs engagés pour une nou­velle forme de restau­ra­tion col­lec­tive, durable et sol­idaire.
  • La mutu­al­i­sa­tion vertueuse des ressources entre les asso­ci­a­tions mem­bres du col­lec­tifs dans la ges­tion des inven­dus. La coor­di­na­tion inter-cuisines a per­mis d’éviter les rup­tures d’approvisionnement grâce à la mise en place de flux logis­tiques entre les cuisines pour répar­tir quo­ti­di­en­nement les matières pre­mières en fonc­tion des besoins de pro­duc­tion. 

La petite histoire

Les folles den­rées ali­men­taires que nous avons reçu : un semi-remorque de bananes, 250 pigeons à découper en feuille, 2 tonnes de mangues !

En savoir plus

Site inter­net

Les Grands Voisins, Passé, Paris

L’épicerie des Grands Voisins Paris Publiée le 17.09.20

En quelques mots

Au temps du con­fine­ment, l’équipe des Grands Voisins a décidé de soutenir les pro­duc­teurs et de main­tenir le lien avec le pub­lic. Ain­si, nous avons décidé de créer la toute pre­mière épicerie de Yes We Camp ! 

Paniers en pré-com­mande, jolis pro­duits en vrac pour per­me­t­tre à nos voisins de manger bon, beau et respon­s­able ! 

Informations clés

Dates
de juin à sep­tem­bre 2020

En chiffres
345 paniers pré­com­mandés
100% des con­som­ma­teurs sat­is­faits

 

Partenaires

Avec Ecotable, Coop­cy­cle & Olvo

Les four­nisseurs

Le Zingam, La cav­erne, Gob­ard, Les verg­ers de Cos­signy, Champ Ramard, Benoit Feye, Xavier Valet, Grand Bal­leau, Champ Moulin, Gre­go­ry Veret, Ferme de la haye, Mai­son Gail­lard, Ottan­ta, Plaine de forêt, Koorin, Jardin de Courances, Fabi­en Legendre, Les Voisins Bio, La parisi­enne, Le galline feli­ci, La ferme du Bruzi­ka, Annie Bertin…

À retenir

  • Des pro­duits frais, bios, locaux, en cir­cuit court et de sai­son.
  • Des pro­duc­teurs respon­s­ables sélec­tion­nés avec soin.
  • Une agri­cul­ture paysanne durable adap­tée aux ter­ri­toires et respectueuse de son envi­ron­nement et des saisons.

La petite histoire

Lors de la semaine ali­men­ta­tion de sep­tem­bre 2020 nous avons fêté l’épicerie en com­pag­nie de nos drag-queen préférées Rose & Punani ! Elles ont, entre autre, com­men­té le con­cours du meilleur épici­er !

En savoir plus

Site Inter­net

Les Grands Voisins, Built site, Cafes and restaurants, Passé, Paris

La Lingerie Paris Publiée le 15.09.20

En quelques mots

Pen­dant plusieurs décen­nies au ser­vice de net­toy­age des blous­es et des draps de l’hôpi­tal, la Lin­gerie occupe une posi­tion cen­trale sur le site de Saint-Vin­cent de Paul. Nous avons assez naturelle­ment choisi ce bâti­ment pour en faire “la place du vil­lage”, le café cen­tral où se croisent les tra­vailleurs, les vis­i­teurs, les hébergés. À ces fonc­tions sociales s’est ajoutée une com­posante cul­turelle et fes­tive avec l’organisation de soirées. L’économie générée par ce café / buvette / can­tine a per­mis de faire face au non-aboutisse­ment de nos deman­des de sub­ven­tions, et ain­si de financer tous les amé­nage­ments physiques et activ­ités cul­turelles de la pre­mière phase de pro­jet. 

Pen­dant la sai­son 2, le cen­tre physique du site s’est décalé vers les cours sur rue. Nous avons alors choisi d’ouvrir un nou­v­el espace cen­tral, le restau­rant com­mun Ora­toire, et de ren­forcer la Lin­gerie dans ses fonc­tions cul­turelles et fes­tives, accueil­lant de la musique et des per­for­mances tous les soirs de la semaine. La Lin­gerie con­tin­ue à se trans­former régulière­ment, avec un renou­velle­ment des amé­nage­ments et des instal­la­tions artis­tiques sur les espaces extérieurs.

Informations clés

Dates
2015–2020

En chiffres
7
karaokés du Col­lec­touf
8966 cafés sus­pendus
1345 plats réchauf­fés dans le micro onde
Des mil­liers de pas de danse

À retenir

  • La capac­ité de cet espace à se trans­former au fil de l’évo­lu­tion des Grands Voisins, entre la sai­son 1 et la sai­son 2.
  • Un lieu ouvert à toutes et tous, où les rési­dents s’y sont peu à peu sen­tis chez eux.
  • La fonc­tion inclu­sive de cet espace : la Lin­gerie emploie plusieurs con­trats en inser­tion.

En savoir plus

Site inter­net

Les Grands Voisins, Vacant building, Cafes and restaurants, Passé

Restaurant l’Oratoire Paris Publiée le 15.09.20

En quelques mots

Le restau­rant com­mun Ora­toire est né avec la “Sai­son 2” des Grands Voisins. Petite pré­ci­sion : tout le site Saint-Vin­cent de Paul change de pro­prié­taire début 2017, pour pass­er entre les mains de l’aménageur, dont le rôle est de fab­ri­quer le “nou­veau quarti­er”. En 2018, les travaux doivent com­mencer, mais ne con­cer­nent pas dans un pre­mier temps les espaces en bor­dure de rue. L’aménageur pro­pose alors à Yes We camp de con­tin­uer le pro­jet sur ces espaces encore disponibles, en cohab­i­ta­tion avec le chantier. Dans cette nou­velle con­fig­u­ra­tion, la Lin­gerie se retrou­ve en “fond de site”, et nous choi­sis­sons de créer une nou­velle cen­tral­ité dans la grande cour Ora­toire : un espace de restau­ra­tion, qui soit aus­si sup­port d’insertion sociale et d’usages col­lec­tifs, à fab­ri­quer moitié-dehors moitié-dedans, grâce à un pro­jet archi­tec­tur­al habile qui cou­ple les arcades avec plusieurs bureaux à décloi­son­ner.
Le restau­rant com­mun Ora­toire est porté et ani­mé par l’équipe “Food” de Yes We Camp, avec la par­tic­i­pa­tion des tra­vailleurs soci­aux de l’association Aurore pour per­me­t­tre d’avoir dans les équipes de cui­sine et de ser­vice des tra­vailleurs en inser­tion.

Informations clés

Date
mai 2018 — sep­tem­bre 2020

En chiffres
7 per­son­nes en inser­tion
2300 cafés sus­pendus
450 plats sus­pendus
120 tick­ets de métro récoltés
Des mil­liers de papilles enchan­tées
50 000 litres de bières

Partenaires

Ils ont per­mis à l’O­ra­toire d’être un pro­jet social
Asso­ci­a­tion Aurore***, 100 PAP, Utopia 56, Wake-Up Café

Ils ont per­mis à Ora­toire d’exister
LA-BS, Sas­min­i­mum, Ratheau, Mama Pétu­la, Nat­de­co, Force Pure, Réavie

Les pro­duc­teurs du restau­rant
Le col­lec­tif Percheron, Le col­lec­tif Bio d’Ile de France, Le zingam, Ich­tus, Silky, Bière Bon­jour, Mon jardin choco­laté, Hydropousse, Boulan­gerie Chardon, Mai­son Bor­ni­ambuc, Provinces bio, Rou­quette

La petite histoire

Pour fêter la Saint Valentin, l’O­ra­toire a pris l’habi­tude de se trans­former en un restau­rant coquin : vul­ve géante déco­ra­tive, dîn­er spé­cial 100% éro­tique, menu food­porn évo­ca­teur… Les présents s’en sou­vien­dront longtemps !

En savoir plus

Site web

Récom­pens­es : Trophée de l’Economie Sociale et Sol­idaire 2018 et Label Ecota­bles