loader image
Coco Velten, Cuisine ouverte, Built site, Marseille, Cafes and restaurants, In progress

La Cantine Coco Marseille Publiée le 15.09.20

En quelques mots

Quelques semaines après avoir accueil­li les pre­miers ate­liers-bureaux et habi­tants de la rési­dence sociale, Coco Vel­ten ouvre ses portes au pub­lic en avril 2019, avec au rez-de-chaussée une grande can­tine. Cet espace cen­tral du pro­jet est géré par Yes We Camp, avec l’intention d’accueillir en cui­sine dif­férentes asso­ci­a­tions. Par­chi­ta pro­pose une cui­sine fraîche et vénézuéli­enne plusieurs midis par semaine. Nous avons égale­ment accueil­li un pro­jet de for­ma­tion de détenus en fin de peine porté par Table de Cana, et nous con­tin­uons d’inventer dif­férents for­mats de cui­sine et partage des recettes pour les soirées : repas prix libre cuis­iné par les rési­dents, repas sou­tien pro­posé par des asso­ci­a­tions… La cui­sine col­lec­tive attenante au restau­rant per­met aus­si d’organiser des ate­liers par­tic­i­pat­ifs.

La Can­tine Coco porte les mêmes ambi­tions d’accueil et de qual­ité que nos autres restau­rants : pas d’obligation à con­som­mer, accueil incon­di­tion­nel, pro­duits locaux issus de l’agriculture raison­née cuis­inés chaque jour, cafés et repas sus­pendus. L’intention sup­plé­men­taire porte sur l’accueil en cui­sine de struc­tures tiers.

Informations clés

Dates
2019 — 2021

En chiffres
80 places assis­es
1 repas prix libre par semaine
3 postes en inser­tion (résident.e.s de Coco Vel­ten)

Partenaires

Par­chi­ta (avril 2019 — avril 2020) :
restau­rant Sud améri­cain, incubé à Coco Vel­ten pen­dant 12 mois. 

La Table de Cana (juin 2019) :
pro­jet des Beaux Mets. Des per­son­nes du Cen­tre péni­ten­ti­aire des Baumettes en fin de peine ont cuis­inés les lundis et mardis du mois de juin 2019 dans la per­spec­tive de l’ouverture d’un restau­rant au sein de la prison. Après des ses­sions de for­ma­tions, la Can­tine de Coco Vel­ten était le restau­rant d’application.

Solz­in­ho (depuis novem­bre 2019) : restau­ra­tion des Balka­ns, incubé pour assur­er les ser­vices du soir.

La petite histoire

Le pre­mier mer­cre­di repas prix libre a été cuis­iné par Mohammed aka Momo, un jeune réfugié soma­lien en mis­sion de ser­vice civique sur les chantiers par­tic­i­pat­ifs au sein de Coco Vel­ten. Momo souhaitait faire décou­vrir les plats de son enfance à tous les Cocos. Le repas prix libre s’est clô­turé par une stand­ing ova­tion. Depuis sa pre­mière incur­sion dans la cui­sine de la Can­tine, il a décou­vert une nou­velle voca­tion et tra­vaille aujourd’hui avec des restau­ra­teurs mar­seil­lais !

En savoir plus

Site inter­net, Face­book, Insta­gram 

Coco Velten, Built site, Marseille, Vacant building, Third places of solidarity, In progress, Social hosting

Coco Velten Marseille Publiée le 03.02.20

En quelques mots

Au sein de la Pré­fec­ture PACA existe une cel­lule d’innovation sociale qui tra­vaille sur un objec­tif “Zéro SDF”. Inspirée notam­ment par l’expérience des Grands Voisins, la Pré­fec­ture pro­pose de met­tre à dis­po­si­tion un bâti­ment vacant de 4000 m², sur une durée de trois ans, pour y déploy­er une occu­pa­tion mixte, asso­ciant héberge­ment d’urgence, pra­tiques citoyennes et activ­ités économiques. Yes We Camp prend les clés du bâti­ment à l’été 2018, et réalise les travaux pour une ouver­ture pro­gres­sive à par­tir du print­emps 2019. Le pro­jet est local­isé en plein cen­tre-ville de Mar­seille, dans le quarti­er pop­u­laire de Bel­sunce. 

Pour l’as­so­ci­a­tion, ce pro­jet est sin­guli­er car, à la dif­férence des Grands Voisins, nous sommes cette fois-ci l’occupant prin­ci­pal, en respon­s­abil­ité sur la direc­tion tech­nique de tout le bâti­ment. L’autre élé­ment nou­veau et déter­mi­nant est sa local­i­sa­tion en quarti­er pop­u­laire. Avec les Grands Voisins, nous avons opéré une sorte de “gen­tri­fi­ca­tion à l’envers”, avec des sujets de mix­ité glob­ale­ment internes au site. Ici, l’enjeu de l’accroche au quarti­er est plus fort. A nous de faire exis­ter la bonne alchimie entre une impli­ca­tion d’acteurs et publics venus d’ailleurs, et une par­tic­i­pa­tion locale adap­tée, utile et désir­able par les riverains.

Lire le point d’é­tape — avril 2021

Informations clés

Dates :
2019 — 2021.

En chiffres :
80 places d’héberge­ment en rési­dence social,
40 struc­tures instal­lées sur place dans les bureaux,
80 heures d’ouverture publique par semaine,
80% pro­gram­ma­tion issue de sol­lic­i­ta­tions extérieures,
4 000 m² de bâti­ment vacant en occu­pa­tion tem­po­raire pour 3 ans.

Bud­get :
700 000 euros en bud­get de fonc­tion­nement,
1/3 sub­ven­tions — 2/3 aut­o­fi­nance­ment.

Partenaires

Groupe SOS
Héberge­ment d’urgence et accueil des per­son­nes vul­nérables.

Plateau Urbain
Choix et ges­tion des occu­pants des locaux et ani­ma­tion de leur réseau / coor­di­na­tion tech­nique.

Lab Zéro
Amé­nageur et pro­prié­taire du site.

À retenir

  • La richesse de l’accompagnement social lorsqu’un cen­tre d’hébergement s’entoure d’autres usages et activ­ités.
  • Les mul­ti­ples leviers d’im­pli­ca­tions pos­si­bles pour les riverains et acteurs locaux : chantiers par­tic­i­pat­ifs, jardin com­mun, pro­gram­ma­tion cul­turelles, cui­sine ouverte, rési­dences artis­tiques.
  • La capac­ité d’engagement des par­ties prenantes dans les trans­for­ma­tions du pro­jet col­lec­tif : change­ment de pro­gramme du sous-sol, par­tic­i­pa­tion à la ges­tion du site, mobil­i­sa­tion pen­dant la crise san­i­taire du Covid.
  • La con­fi­ance accordée par les ser­vices de l’Etat, à la suite du pro­jet Grands Voisins. 

Financeurs

Fon­da­tion SNCF, Fon­da­tion Truf­faut, Pré­fec­ture de Région (dont PDEC), Aix-Mar­seille Métro­pole (Investisse­ment — FIH), Trem­plinAs­so (CGET), Euroméditer­ranée, Direc­tion Régionale des Affaires Cul­turelles (DRAC), Caisse des Dépôts et Consigna­tions, Con­seil Région­al (Investisse­ment / Fonc­tion­nement), Con­seil Départe­men­tal, Quartiers d’été (CGET).

En savoir plus

Site inter­net, Face­book, Insta­gram, Revue de presse