Diplôme universitaire : Espaces communs

image-venise
Yes We Camp lance, en partenariat avec avec la coopérative Ancoats, CoDesign-It et l’Université Paris Est-Marne La Vallée, le diplôme universitaire “Mise en oeuvre d’espaces communs”.

 

Dans les grandes métropoles mondiales comme dans les espaces périurbains, la “ville fragmentée” prospère. L’entre-soi est un mode de vie et s’impose comme manière de structurer l’espace urbain en poches homogènes, mettant en danger la possibilité d’une cohésion sociale. À contrepied de cette tendance ont surgi depuis quelques années des espaces de rencontres et d’échanges qui entendent favoriser l’implication volontaire de chacun, initier des intelligences collectives et renforcer le pouvoir d’agir des habitants, usagers et collectifs.

L’ouverture de ce type d’espaces est facilitée par une mise à disposition croissante de terrains ou de bâtiments par les propriétaires, qu’ils soient publics ou privés. Ainsi, en tant qu’acteur identifié de l’occupation temporaire, Yes We Camp est régulièrement sollicité par ces propriétaires. Et si nous pensons que le mouvement d’ouverture de ces espaces doit s’intensifier, nous choisissons de refuser certains projets, parce que nous avons déjà de nombreux espaces en gestion, mais aussi parce que nous sommes convaincus que ces projets doivent s’appuyer sur de nouveaux acteurs déjà impliqués localement. Nous préférons donc laisser les clés à d’autres structures et individus que nous nous proposons d’accompagner via un diplôme universitaire.

Le diplôme universitaire “Espaces communs” a pour vocation d’encourager l’essaimage de ces lieux partagés, en rassemblant en un collectif apprenant des acteurs de ces transformations provenant d’horizons variés (profils, disciplines, secteurs, maturité professionnelle…) qui partagent le désir d’être au coeur de cette évolution, de contribuer à la faire mûrir et à la définir. Chacun pourra, au contact de ce collectif, se transformer, approfondir ses pratiques et son savoir-être. La pédagogie du D.U. est donc fondée sur la mise en intelligence collective d’une communauté apprenante plutôt que sur l’enseignement d’un corpus préexistant.

 

Public

Gestionnaires de lieux et leurs équipes, professionnel.le.s porteur.se.s de projet d’ouverture de lieu, acteurs de la fabrique de la ville (propriétaires fonciers, promoteurs, aménageurs, architectes, urbanistes), employé.e.s des collectivités, membres du secteur associatif à fort impact territorial et/ou social considérant l’ouverture de lieux partagés comme une des clefs de la fabrique de la ville de demain.

 

Objectifs

  • Fédérer un réseau d’acteurs et de parties prenantes partisans d’une fabrique de la ville alternative, plus inclusive et agile.
  • Induire une dynamique réflexive sur le faire, se permettre la distance critique, documenter des expérimentations et des pratiques
  • Prototyper dans une logique open source afin de renforcer les capacités des lieux et collectifs, mettre le collectif au service des problématiques et enjeux circonstanciés d’un lieu
  • Infuser un glissement culturel à moyen terme dans les organisations traditionnelles de la fabrique de la ville, diffuser une culture de l’expérimentation dans le projet urbain
  • Favoriser le déploiement d’une stratégie d’essaimage visant l’ouverture de nouveaux lieux

 

Principes pédagogiques

Session(s) immersives

Les sessions sont au coeur du programme. Elles débutent par la découverte du lieu et de son territoire, la rencontre avec ses équipes et l’identification collective de ses enjeux propres. Accompagné d’intervenants extérieurs, le collectif apprenant émet des hypothèses de travail et expérimente différents modes de réponse à ces enjeux.

 

Diversité

Le collectif apprenant regroupe des participants aux profils variés (formation, métier exercé, culture d’entreprise, champ d’activité, âge, sexe) selon l’équilibre suivant :

  • Deux tiers de porteurs de projet de lieux partagés, dont :
    • une moitié de gestionnaires de lieux déjà ouverts,
    • une moitié de participants souhaitant ouvrir un lieu,
  • Un tiers de parties prenantes : propriétaires fonciers, promoteurs, aménageurs, employés des collectivités, membres du secteur associatif à fort impact territorial et/ou social.

Cet équilibre dans la diversité est au fondement de l’expérience d’apprentissage. Chaque participant devient un contributeur actif, convoquant ses savoirs et expériences dans une réflexion collective qui constitue l’essentiel du contenu de la formation. Liant des apprenants partageant un objectif commun et étoffant leurs compétences, c’est la synthèse des différents points de vue et postures qui fait la richesse du programme.

 

Pédagogie inversée

Les contenus du diplôme universitaire ne sont jamais définis à l’avance, ni transmis par un pédagogue. Ce principe de pédagogie inversée sur lequel repose le programme réunit les conditions permettant aux contenus d’émerger depuis le collectif apprenant, aux suites d’une inspiration d’un invité. Ce procédé est construit sur l’apprentissage peer-to-peer, l’engagement collaboratif, la dynamique de groupe, la diversité des profils, la résolution de problèmes par la créativité, la récursivité et l’expérimentation collective.

 

Apprentissage par le faire

C’est par l’expérimentation concrète et la mise en situation dans les différents lieux autour desquels s’organisent le DU que se fait le partage des connaissances et des compétences, au travers de la modélisation de prototypes opérationnels, potentiellement mobilisables par l’ensemble de la communauté.

 

Réflexivité

Le DU se conçoit comme un outil de prise de recul sur le faire, une mise en commun de pratiques et de réflexions, afin de sortir lieux et collectifs de l’isolement des situations qui leur sont propres et mettre en résonance les problématiques de chacun avec les enjeux partagés de la communauté.

 

Avec : Mains d’Oeuvres, Ya+K, Plateau Urbain, Hyperville, Atelier George, Encore Heureux, le PEROU, le POLAU, Bellastock, le 6b, avec la coopérative Ancoats pour prendre en charge la dimension éditoriale du diplôme universitaire, le collectif CoDesign-It dans l’apport de méthodes et la conception des sessions ainsi que l’Université Paris Est-Marne La Vallée sur l’ingénierie pédagogique, et l’apport de contenus et d’experts.

 

Modalité

  • Ouverture des candidatures le 27 février
  • Début des enseignements en juin 2019
  • Capacité d’accueil du programme : 25 personnes
  • Environ 140h de formation
  • Obtention d’un diplôme universitaire de l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée

 

Plus d’informations dans la plaquette du diplôme universitaire. 

Si vous souhaitez rester informé.e de l’actualité du diplôme universitaire, merci de répondre à ce questionnaire

N’hésitez pas à nous contacter sur du@yeswecamp.org.

———

Le D.U. “Mise en oeuvre d’espaces communs” est une initiative de Yes We Camp, en partenariat avec Ancoats, Codesign-It et l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée bénéficiant du soutien du programme national French Impact.

Engagement présidentiel initié par le Haut Commissariat à l’Economie Sociale et Solidaire et l’Innovation Sociale, le French Impact fédère, accélère et inspire l’innovation sociale, pour résoudre les défis sociaux et environnementaux de notre temps. Le programme “Pionniers Le French Impact”, ce sont 22 structures de l’économie sociale et solidaire qui ont déjà démontré la robustesse de leur modèle et leur impact social sur au moins un territoire.