Vive les Groues – Le réemploi au coeur de l’aménagement du site

À Nanterre, Yes We Camp développe le projet de Vive les Groues depuis l’été 2017. L’idée est ici d’investir dès maintenant et pour une durée de 8 ans une friche de 9 000 m2 dans un quartier en forte mutation. Notre présence sur un temps long et une enveloppe budgétaire encore limitée nous amène à développer des partenariats locaux et ainsi faire émerger un réseau d’acteurs variés et engagés au sein du quartier des Groues.

 

Déployer l’aménagement du site à partir de stratégies de réemploi

Dans cette première période d’aménagement du site, la volonté de mettre en place des alliances locales fructueuses se matérialise principalement autour du réemploi de matériaux. Le redéploiement sur la friche du Recyclab de R-Urban à l’automne avait idéalement lancé la dynamique. Depuis, une succession d’actions ont permis de renforcer ces partenariats qui sont profitables à toutes les parties prenantes.

 

La nouvelle terre de la pépinière horticole

Entre fin avril et mi-mai, une dizaine de camions par jour se sont relayés sur le site de Vive les Groues pour livrer quelques 3500 m3 de terre agricole, issus d’un chantier de construction localisé à Cergy. Ce don, rendu possible grâce à une convention de partenariat avec Eiffage Construction et avec l’aide de l’atelier d’architecture Nord Sud et du Bureau environnemental Tribu, a pour ambition la revalorisation des déchets de chantiers de construction. Plus tard dans l’été, ce seront 5000 m3 de terre provenant de 5 chantiers du Grand Paris Express qui seront livrées sur le site par la Société du Grand Paris.

 

 

Arbres, gravas et des déchets verts réutilisés pour habiller le site

Au printemps, l’entreprise Picheta avait été la première a nous livrés des matériaux issus de chantiers de déconstruction. Ces plusieurs tonnes de gravas ont permis la construction de murs en gabion délimitant les différents espaces sur le site.

Début juin, ce sont deux poiriers à fleurs situés dans la partie aujourd’hui en chantier des Grands Voisins, dédiée au développement du futur quartier Saint-Vincent-de-Paul, qui ont été récupérés et replantés sur la friche de Vive les Groues. Aussi, et en continu depuis le Jardin d’été, les voisins apportent leur compost sur le site et les services des espaces verts de la ville de Nanterre nous livrent leurs déchets verts, qui seront ensuite broyés sur place et utilisés pour fertiliser la terre de la pépinière.

L’apport de ces matériaux constitue pour nous un acte important de valorisation d’une matière féconde encore bien trop souvent non réutilisée. La terre nouvellement arrivée devient dès aujourd’hui le terreau fertile pour la future pépinière horticole de la friche. Surtout, ces partenariats développés au fil des opportunités et des besoins reposent sur une logique vertueuse de circularité. En participant à la valorisation de leurs ressources, nos différents partenaires publics ou privés réalisent en effet des économies, voire des gains, là où ils auraient normalement dû payer pour déposer leurs résidus à la décharge.

Si l’équipe du projet oeuvre au développement de partenariats sur ces questions, cette volonté de circularité se déploie aussi à l’intérieur même du site. La démolition de l’ancien mur principal a permis la construction de nouveaux murets en gabion, et le défrichage du site nous a apportés une quantité importante de déchets biodégradables transformés en composte utile à la fertilisation du site.

Les poiriers à fleurs quittent Les Grands Voisins direction Nanterre